Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 07:22

president-de-seze-31-05-12.jpgOn ne dira jamais assez la grâce d'un bouton de rose....

president-de-seze-30-05-12_03-copie-2.jpgCertes, d'aucuns préfèreront les boutons bien turbinés des roses modernes, ces boutons de fleuriste qu'on dirait faits pour orner les boutonnières des messieurs (sauf que les T-shirts et autres polos n'en ont guère, de boutonnières, de nos jours!;o)...).

Pas moi.

Ceux qui m'émeuvent le plus, au jardin, sont ceux des roses anciennes. Tenez, je vous ai choisi mes deux préférés!

Le prempresident-de-seze-31-05-12_02.jpgier, c'est celui de Président de Sèze. Un des plus beaux galliques. Non seulement sa fleur est somptueuse, tant pour la beauté que pour le parfum, mais ses boutons... Ahhhhh...ses boutons !!!

president-de-seze-30-05-12_09.jpgRegardez cette élégance!

Quelques fines volutes gracieuses, presque démesurées par rapport au bouton qu'elles encadrent, et qui s'écartent en spirale autour du coeur...

Ils sont.. comment dire... "cosmiques", les boutons du président ! ;o)

president-de-seze-27-05-10.jpgDe vraies galaxies en miniature !

Il y a aussi les boutons des rosiers mousseux, qui sont somptueux dans leur costume de mousse verte.

leda-28-05-12.jpgVous connaissez sûrement le bouton en "tricorne" du fameux 'Chapeau de Napoléon'!

Mais je n'en ai pas au jardin, de mousseux.

Tiens, c'est vrai, ça. Une erreur, sûrement! Un oubli!

A réparer bientôt! ;o) 

L'autre rosier dont je savoure les boutons comme une gourmandise pour les yeux, c'est la belle Léda. Un Rosier de Damas, cette fois.

Pas tellement pour leur forme, mais pour leurs couleurs. Il n'y en a pas deux pareils!

leda-28-05-12_09.jpgLa fleur de Léda, toute pleine de pétales savamment rangés, est blanche, avec une pointe de rose et quelques  touches de rouge, parfois, sur le bord des pétales.

leda-31-05-12_02.JPGMais le bouton dont elle sort, lui, est d'abord d'un superbe rouge. Puis rouge et blanc.

Puis de plus en plus blanc, ourlé de rouge.

Tout en nuances, changeantes au fur et à mesure de l'épanouissement.

Et quel plissé!

Je ne me lasse pas de les admirer, l'un après l'autre, en ce moment.

Et il y a de quoi faire!

leda-31-05-12_04.JPGD'ailleurs, si on y pense...Cette jeune fleur d'innocence, émergeant toute fripée au milieu de ces filets rouge sang, ça ne vous rappelle rien? Pour une naissance, c'est une naissance, vous ne trouvez pas? ;o))

leda-31-05-12_05.JPGEt la naissance, ça la connait, Léda! Des quandru- plés, qu'elle a eus! Vous connaissez son histoire, j'imagine, avec le cygne qui aurait été Zeus, et tout et tout? (Joli prétexte! C'était pratique, en ce temps-là..)

Déjà, pour pondre des oeufs assez gros pour contenir deux bébés chacun...Sans accouchement sans douleur ni péridurale!!! Aïe aïe aïe! ;o))

Et de deux papas différents, en plus! Trop forte, la Léda! ;o))

leda-31-05-12_07.JPGTiens, ça me rappelle une vieille blague que mon fils m'avait rapportée de l'école, il y a bien longtemps...

C'est un chef de tribu africaine (noir) qui entre, furibond, dans la maison d'un missionnaire (blanc) . Et qui lui hurle au visage: "Mon pè'e, toi être le seul blanc du village, alors toi pouvoi' expliquer moi pou'quoi ma femme elle vient d'accoucher d'un bébé blanc? ".

Le missionnaire, très ennuyé, regarde autour de lui, cherchant l'inspiration...et avise un troupeau de moutons qui pâture non loin de là. "Ben...c'est la nature! Ca arrive! Regarde les moutons, là! Il y a bien un mouton noir au milieu des moutons blancs!!!"

leda-31-05-12.JPGLe chef se gratte le menton,  baisse la tête en réfléchissant un moment, puis la relève et finit par dire, sur le ton de la confidence: "Bon. OK, Moi je dis rien pou' le bébé, mais toi, tu dis rien pou' le mouton. D'acco'??? ;o))

Mais qu'est-ce que je raconte, moi??? D'abord elle est "vieille comme mes robes", cette histoire, et puis, on est sur un blog de jardinage, m'enfin!!!

Toutes mes excuses fleuries, pour le cas où ça vous aurait donné...des boutons! ;o))

Mais au fait, et vous, quels sont vos boutons de rose préférés, et pourquoi? Des fois que ça me donne des idées..;o)

leda-28-05-12_02-copie-1.jpg

Repost 0
Zephirine - dans roses et clématites
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 07:18

marie pavie 26 09 11Dame Berthille veut des rosiers blancs. Ca, ça mérite un petit article, faut fêter ça! ;o))

Alors voilà, je vais vous raconter céans la belle histoire de la P'tite Marie....à ma manière, bien sûr!  Mais il parait que vous les aimez bien, mes petites histoires de roses...;o)

marie pavie 01 11 07 02Donc, il était une fois...

Nous sommes au 19ème siècle, à Lyon, capitale des roses....
C'est là que naît, par un beau matin de mai (le moi des roses, évidemment!), dans une bonne famille bourgeoise de soyeux (ce sont les négociants en soieries lyonnaises, comme vous le savez sûrement), un tout petit bout de fille, tout menu, avec ce teint si pâle, à peine ombré de rose qui seyait tant aux demoiselles de ce temps-là...et aux nymphes bien sûr (surtout les z'émues!).

La famille Pavie (c'est son nom), serait bien, dit-on, d'origine italienne, mais c'est si lointain que les bourgeois lyonnais ne lui en tiennent pas rigueur, pour une fois.

Un bébé, surtout d'apparence fragile comme ça, ça se baptise, et sans attendre, dans ce temps-là! Des fois que!

Mais pour faire un baptème, vous en conviendrez, en plus du bébé et du curé, il faut au moins deux choses: un parrain, et une marraine!

Pour la marraine, c'est vite vu, la bonne amie et voisine de sa chère Maman fera parfaitement l'affaire. Une pieuse bigote de bonne souche. Bon, certes, elle a certes fait un mariage nettement en dessous de sa condition, en épousant un jardinier. La pauvre. Mais un jardinier de luxe, quand même. Un créateur de roses, rien de moins, Monsieur Allégatière. Membre de la Société Lyonnaise des Roses. Ah, et des oeillets aussi, mais passons. Rosiériste, ça fait moins grincer des dents que "Dianthiste", tout de même! ;o))

marie pavie 09 05 11Pour le parrain, là, c'est une autre histoire. Il faut un membre de la famille, pour prendre soin d'elle au cas où, avec ces rumeurs de guerre qui persistent en ces années 1860...

Alors c'est décidé: le parrain, ce sera le tonton Théo! En plus, il s'appelle Théodore-Marie, le tonton! Oui oui, ça tombe bien, on va baptiser le bébé Marie, en plus ça le mettra sous la protection de la Bonne Mère locale. Et le Tonton, il ne pourra pas refuser!

L'ennui, c'est que le Tonton Théo, il a la bougeotte. Un Tonton, pas flingueur, mais bourlingueur. Il habite Angers, théoriquement, mais il n'y est jamais! Toujours par monts et par vaux, le Tonton Théo arpente les Indes, les orientales comme les occidentales, l'Egypte, les îles.... Et quand il est chez lui, Tonton Théo écrit. Tonton Théo professe un peu partout. Un vrai courant d'air.

Il parait qu'il s'assagit un peu, toutefois, maintenant qu'il a passé la cinquantaine...c'est ce que dit sa femme, en tous cas, cette bonne Cornélie.

marie pavie 05 06 10Revenons à la petite Marie, dûment baptisée cette fois. Et elle grandit, la petiote! Enfin...pas trop, à peine ce qu'il faut!.

Pour ses 17 ans, elle reste menue, mais elle se transforme peu à peu en une adorable jeune fille au teint blanc, à peine ourlé de rose pâle. Elle a de magnifiques yeux verts, qu'elle met parfois en valeur dans une somptueuse robe de soie vert pâle, tout droit sortie des ateliers de son papa...

Son parrain lui a ramené des indes de suaves parfums dont elle ondoie ses cheveux d'or.

Elle a l'air si petite, si fragile, et pourtant, c'est une intrépide! Elle s'étourdit de plaisirs, elle ne sait qu'inventer pour profiter de la vie à pleines dents!

A chaque bal où elle parait, tournoyant dans ses robes de mousseline blanche, elle fait tourner les têtes et les coeurs. Chacun s'empresse autour d'elle, et les gazettes la surnomment déjà: la Petite Princesse des Neiges... mais Papa Pavie veille au grain! Au grain de folie, bien sûr.

Un violoneux de bazar, complètement entiché d'elle, lui écrivit même une chansonnette qui fit le tour de la ville, et même de Paris!

"Toi, ma p'tite Marie, toi, ma p'tite Marie,

Mon p'tit grain de fantaisie...

Toi qui bouleverses, toi qui renverses

Tous les coeurs, Marie Pavie!"

marie pavie 20 05 11Et c'est là que le destin tragique va hélas s'en mêler...

Par un triste soir de juin 1881, au sortir du bal, un carosse fou, emmené à un train d'enfer par deux chevaux noirs comme l'ébène, faucha en pleine jeunesse la belle au teint de lait...

Une abeille, dit-on, en piquant l'un des chevaux (dans un endroit que la décence m'empêche de nommer), serait à l'origine du drame.

On coucha la belle dans sa belle robe de soie verte, dans un cercueil de bois de rose, pour que chacun puisse venir admirer, une dernière fois, sa jeunesse et sa beauté.

Elle avait l'air de dormir....quelqu'un murmura même: un quart d'heure avant sa mort, elle était encore en vie!

Parents, parrain et marraine, éplorés, sombrèrent dans un chagrin que rien ne semblait pouvoir éteindre...

Pour essayer de noyer sa peine dans la musique, le Tonton Théo s'accoquina avec un certain Leo. Leo Delibes. Le Theo du Leo lui ayant raconté la triste histoire de la belle Marie, et aussi celle des "Babouches du Maharadjah", ramenée des indes, le Leo du Théo en fit même un opéra: "Lakme".

marie pavie 14 05 11"Lak- me, pleaaase Lak-meee! Je suis fouuuuuu de vou-ou-ous!!!! "

( Euh, peut-être que je confonds, mais vous voyez le genre.  Bon, je sens que je vais me faire sonner les clochettes, là... ;o))...)

On aurait pu croire que tant de gloire suffirait à immortaliser le souvenir de la belle Marie. Et pourtant, ce n'est pas grâce au célèbre Tonton Théo que nous la connaissons encore, non. C'est le modeste mari de la marraine (vous me suivez?), le rosiériste-dianthiste, qui la fera connaître au monde entier...

Quelques années après la mort tragique de la belle enfant, M. Allégatière, pour alléger quelque peu le chagrin de sa femme et de ses amis, leur offrit un magnifique rosier blanc, au coeur à peine ombré de rose par temps frais, et au doux parfum de jeune fille en fleur. Comme la belle, il fleurit à s'en étourdir tout l'été, comme s'il devait avoir éternellement 17 ans, lui aussi...Ses petits pétales de soie un peu chiffonnés virevoltent au vent, pour mieux cacher son jeune coeur encore intact.

Il planta le rosier sur la tombe de la jeune fille, et l'appela 'Marie Pavie'...

Et si l'on en croit la rose, c'est vrai qu'elle devait être bien belle, la p'tite Marie qui n'eut pas le temps de connaître l'Amour...

marie pavie 22 05 08 02

Repost 0
Zephirine - dans roses et clématites
5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 11:51

mme alfred carrière 05 02 12 06

 

Madame Alfred

Est une rose

Qui fit parler, parler, parler, parler d'elle longtemps!

mme alfred carrière 05 02 12 02Sans journaux, sans blogs, sans réclame,

Elle eut une foule d’amants !

 

Chacun voudrait être aimé d’elle,

Chacun se la plante, et pourquoi ?

C’est qu’en plus d’être vraiment belle,

Elle vous a un « je-ne-sais-quoi »

 

Madame Alfred

Est une rose

Qui fait parler d'elle longtemps!

 

Sa fleur n'a vraiment rien d'ordinaire,

Son teint tout doux, tout doux, tout doux, tout doux et séduisant,

mme alfred carrière 05 02 12 03Son bois foncé, et ses fleurs claires,

Ses bras gracieux et sémillants.

 

Bref en regardant sa figure,

Tout peut vous donner de l'émoi,

Et son parfum, et sa tournure,

Nous font tous un "je-ne-sais-quoi"!

 

Madame Alfred

Est une rose

Qui fleurit vraiment très longtemps!

 

Il fallait la voir, en saison

Avec son cha-, son cha-, son cha-, son cha-, son charme sans égal

mme-alfred-carriere-05-02-12_04.jpgPar son parfum, sa floraison,

Elle était la Reine du Bal.

 

Le dur Hiver, elle lui fait face,

Branches dressées, sève en émoi,

Avec ses pampilles de glace,

Elle a encore "je-ne-sais-quoi" !

 

Madame Alfred

Est une rose

Qui fera parler d'elle longtemps !

 


mme-alfred-carriere-06-05-11.jpg

Repost 0
Zephirine - dans roses et clématites
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 06:06

stans-11-11-11.JPGNul besoin de télescope ou de fusée intersidérale pour admirer une galaxie de près...

stans-22-09-11_04.jpgDes nébuleuses spirales, façon Andromède? J'en ai plein mon jardin, en ce moment!

Comme leurs lointaines cousines, mitraillées par le cher Hubble,  elles changent de couleur au fil du temps....

Elles ont éclos vert tendre, il y a presque deux mois.

Déjà nimbées de ces longs filaments d'aigrette, frémissant sous la rosée du matin.

stans-13-11-11.JPGEn ce moment, elles m'en font voir de toutes les couleurs: des encore vertes, des jaune pâle, des orangées (du orange dans mon jardin! Qui l'ut cru??? ;o))...), et des belles brunes, bien mures, prêtes à s'envoler...

Je sais bien que des plumets de clématites, vous en avez déjà vu partout!

Mais sur une clématite herbacée, l'effet est différent, je trouve

Quand le décor du jardin, au niveau "rez-de-chaussée", se raréfie, surtout chez moi où les grands asters, sedums et autres belles et lourdes touffes ont déjà été ratiboisés cette année, laissant de grands "trous" dans l'ancienne opulence des plates-bandes, ces bouquets voluptueux sont une aubaine pour les yeux!

stans-11-11-11_03.JPGIci ce sont les graines de la Clematis stans, dont je vous avais parlé il y a plus de deux mois:

L'obscurité n'est plus ce qu'elle était! (Jude l'obscur et Clematis stans)

Avec ses tiges bien raides, nanties chacune d'un véritable nuage de plumets, elle forme réellement un décor de plate-bande.

stans-11-11-11_04.JPGLes nébuleu- ses orangées surtout!

Un doux orange d'abricot bien mûr, nimbé d'aigrettes blanches.

De vrais petits soleils, ces nébuleuses!

C'est vraiment une plante vivace au sens classique, cette clematite, comme ses cousines heracleifolia d'ailleurs!

Du coup, après avoir lu quelque part que les graines, bien fraîches, pouvaient germer assez facilement (mais..tout est relatif !), j'ai décidé d'essayer d'en semer quelques unes...sait-on jamais? Aux innocent(es) les mains pleines, parait-il!

stans-13-11-11_02.JPGSeulement, ne vous moquez pas....faut que je vous dise....le moins qu'on puisse dire, c'est que je ne fais pas ça dans les règles de l'art!

Mon "terreau de semis-bouturage"? Il a au moins un an, le paquet...et il est détrempé! Qu'à cela ne tienne, j'en ai donc mis une bonne couche à sécher et à tiédir, sur un plateau, dans la cuisine...

Et puis on m'a dit qu'il fallait rajouter des graviers, pour le drainage...

stans-22-09-11.JPGObéissante, je suis allée ramasser quelques poignées de petits gravillons bien secs, sur la route, au dessus de chez moi.

Par acquit de conscience, j'ai eu peur d'introduire des trucs pas propres, avec ces graviers-de -trottoir! Alors je les ai mis à bouillir, dans une casserole, noyés dans de l'eau et du vinaigre...ah ouiche...j'ai bien failli y laisser ma casserole, moi!

stans-11-11-11_05.JPGJe ne vous dis pas le jus de bitume qui en est sorti, et qui s'est accroché aux parois de la malheureuse casserole comme un inspecteur des impôts sur un pôv'salarié....

Bon, ceci dit, maintenant que j'en suis là, que faire??? J'ai hésité, mais je me suis dit que le plus gros du goudron avait dû partir, et que le terreau ne devait pas pouvoir décaper plus que mon eau vinaigrée bouillante... si?

Alors j'ai ajouté mes graviers au terreau ramolli. en toute mauvaise conscience...

tambouille.jpgPuis j'ai semé mes graines dûment débarrassées de leurs aigrettes grâce au petit ciseau à moustaches de mon papa (un vrai jeu de patience, croyez-moi!), et remis une couche de gravier pour faire bonne mesure.

Tu parles d'une tambouille!

Ce n'est qu'une fois mes "oeuvres d'art" terminées, dûment arrosées et mises sous plastique sur le rebord de ma fenêtre de cuisine, que je me suis posé des questions sur l'effet possible des résidus pétroliers restants, sur la germination des graines! Il est bien temps!

Et tu te plains d'être nulle en semis, la zeph? Ben...Y a peut-être quelques raisons!!! ;o))

Ca va, vous avez bien rigolé à mes dépens? ;o)) Pourtant, je suis pleine de bonne volonté, moi!!! Tirez pas sur la "semiste" !!! ;o))

En attendant, si jamais, par le plus grand des zazards, une plantule devait sortir de cette tambouille infâme, c'est qu'il y aurait vraiment un Bon Dieu pour les Nuls, là haut, au milieu des nébuleuses! ;o))

stans-11-11-11_02.JPG

Repost 0
Zephirine - dans roses et clématites
18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 06:14

bobidule 20 08 11Bonjour tout le monde!!!!

La grande nouvelle, eh bien la voilà! Ca y est ! Avec quelques jours d'avance finalement, la Zeph Nouvelle est arrivée!!!! Finis les embouteillages du matin, finies les journées à 100 à l'heure! A moi le temps de prendre le temps de savourer le temps!!!! ;o)

Pour le moment, j'ai du mal à réaliser...je me sens en week-end, normal...J'ai l'impression que pendant un certain temps, je vais simplement me sentir "en vacances", et qu'il faudra encore un bien plus long moment avant que j'intériorise le fait que les vacances ne s'arrêteront plus....

courson 49 16 10 05On a beau être prévenue, l'attendre avec impatience, on ne change pas comme ça, d'un coup de baguette magique, un conditionnement de plusieurs dizaines d'années!!! ;o)

Mais revenons au jardin. Lui ne va pas changer d'un coup de baguette magique non plus!

Alors ne vous étonnez pas si je fais juste un petit tour parmi les photos récentes, pour picorer quelques images de ci, de là, ces temps-ci...serait-ce le début de la paresse? Ou de la sagesse...(j'aimerais y croire! :o))...)

Une petite histoire pour commencer.

courson 16 10 05Vous ai-je déjà parlé de mon Bobidule???

Mon histoire remonte à un certain Courson d'automne 2005, quand un certain Captain Kipik, professeur de gadoue patenté et hybrideur de roses à ses moments perdus, vint rejoindre, cigare au bec, une certaine bande de joyeux jardiniers, en arborant fièrement sur l'épaule une fine branche fleurie de l'un de ses "bébés". 

D'adorables petits boutons en forme de gouttes, jaune beurre, et de petites roses en bouquet, passant du jaune beurre au blanc crème dans un doux dégradé craquant comme tout. Un léger parfum de rose musquée, discret mais agréable, pour couronner le tout.

bobidule fred 13 10 09L'enthousiasme est immédiat et palpable, un cercle dru se forme autour du malheureux Captain, et les questions fusent de partout, bien sûr!

Et le cher Captain Kipik, un rien rentré dans sa célèbre coquille devant ce déferlement, mais tout fier quand même, de se laisser extirper une à une, par la force presque, quelques explications!

Oui, le bébé est né chez lui. Mais non, ce n'est pas "vraiment" un de ses bébés.

Pourquoi? Parce que c''est un semis de graines qu'il a reçues.

De quoi? De 'Musquée sans souci", un superbe buisson qui mérite bien son nom, et que certains d'entre vous connaissent peut-être...

De qui?  D'Yvan Louette, le "papa" de ladite 'Musquée Sans Souci'.

bobidule 20 08 11 02Et alors? Et alors...le "bébé" semble avoir gardé toutes les qualités de la maman, floraison continue, solidité, santé à toute épreuve, etc, etc...mais en jaune beurre et crème, et avec des fleurs semi-doubles, au lieu des églantines blanches de la maman.

Père inconnu. Mais on n'est pas sectaires, nous autres, surtout devant un si beau bébé!

Et comment s'appelle-t-il?

bobidule 20 08 11 04Là, la réponse se fit carrément dans la barbiche (kipik) du pauvre Captain, poussé dans ses retranchements par la horde de jardiniers (et surtout de jardinières) qui continuait à se presser comme de la glu autour de lui ...

Sais pas, l'a pas de nom, c'est juste un "Bidule"....

"Oh, mais un Beau Bidule, alors!" s'exclama la "glu" avec un bel ensemble!

Le nom lui est resté. On peut trouver mieux, je vous l'accorde, mais pour ceux qui étaient là, ça reste, et ça restera, le "Bobidule"! ;o))

Le reste s'est étagé sur plusieurs années. Quelques boutures racinées furent distribuées dès l'année suivante. Mais  je n'étais pas allée à Courson, et donc..privée de bobidule, la Zeph.

bobidule-10-07-10-01-copie-1.jpgEh, on ne plaisante pas avec l'assiduité, quand on est prof de gadoue! Ah mais! ;o)).

Puis le Captain m'envoya, par un beau soir d'hiver, quelques "batons" bien fagottés. Ah ouiche. Boutures en plein hiver...j'ai eu beau essayer, ça n'a hélas rien donné. 

Caramba, encore râté. Frustrée, la Zeph.

Et c'est en été 2009, finalement, que de nouveaux bâtons de Bobidule arrivèrent, mano a mano, lors d'un passage éclair du Captain et de sa tribu, dans mes terres iséroises.Pour un peu, il aurait eu droit à un bisou! (il déteste ça! C'est comme ça!)

bobidule 20 08 11 03Oh Joie. Défense de râter!

Et c'est ainsi que je me suis retrouvée, l'année suivante, (prenez votre élan!) avec 3 "Beaux BéBés BoBidule" bien vigoureux, qui poussèrent (c'est le cas de le dire!) même la bonne volonté jusqu'à m'offrir une fleur...Extase! ;o))

Deux d'entre eux ont rejoint des jardins amis du groupe de la Glu, le troisième est resté en pépinière, ici, jusqu'à ce que je lui trouve une place digne de lui!

Il a encore quelques fleurs, en ce moment même, malgré la relative ombre de son coin de pépinière.

bobidule 10 07 10 01L'installation, ce sera pour bientôt! J'attends que ses feuilles tombent d'elles-même, pour le transplanter, à racines nues, dans son nouveau chez lui!

Et vous voulez que je vous dise un truc?

Il a beau faire le timide, le Captain Kipik, je trouve que son "bobidule" lui ressemble bien plus que ceux qu'il appelle ses "vrais" bébés; de grands lianes non remontants, que dis-je grands, immenses, impressionnants! Engloutissant tout sur leur passage, et même le jardin des voisins! Les Mouche, Maxence ou Solveig du Captain, de l'avis de ceux qui s'y sont risqués, ils sont re-dou-ta-bles! Ca, pour des Kipik, ce sont des kipik! Indomptables et griffants en diable!

Et il voudrait nous faire croire qu'ils lui ressemblent, ces bébés-là? "Pfff...".(une de ses expressions favorites!)

Alors que le "Bobidule", lui, il fait juste semblant de piquer... il accroche à peine un tout petit peu, à peine, à peine, pour la forme, quoi, et c'est tout.

Un faux-kipik, en somme.

Comme une certaine barbiche de ma connaissance, et le Captain qui se cache derrière..;o))

Généreux. Et un coeur d'or, avec ça....Suffit de l'apprivoiser....

Merci, Captain! Je l'adore, ton Bobidule!!!!! ;o)) 

Repost 0
Zephirine - dans roses et clématites
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 08:54

jude l obscur blanc 31 08 11 03Cette obscure clarté qui tombe des étoiles...a dû déteindre, une nuit, sur mon pauvre Jude.

jude l obscur 03 09 11Quel Jude? Mais Jude l'Obscur, bien sûr.

Pas celui de Hardy (qui n'était déjà pas bien solide dans sa tête), mais sur celui de David Austin!.

jude l obscur 14 07 10 02Normale- ment il fleurit d'un beau jaune ambré, plus ou moins orangé selon la saison...

Plus orange en début d'été, plus ambré à l'automne.

Mais là, il a fait fort!

D'un même bouquet de cinq boutons ventrus a éclos en premier une unique fleur centrale....blanc de blanc!!!

Puis, pour ne pas faire mentir les fameuses stances, la première fleur a fané,...

jude l obscur 14 07 10 03"Le temps aux plus belles choses
Se plaît à faire un affront,
Et saura faner vos roses
Comme il a ridé mon front."

 Mais juste après, les quatre autres ont pris le relais, avec un bel ensemble, ambrées, tout à fait normales en somme! Allez-y comprendre quelque chose!

stans-03-09-11_06.jpgJe suis à peu près sûre qu'il s'était juste pris un coup de lune, le père Jude.

Hé hé...lunatique, Jude l'obscur? C'est peut-être finalement la clef de son histoire, qui sait? ;o))

Heureusement, son parfum extraordinaire, lui, se défie des couleurs de l'arc en ciel, de la lune et des étoiles, et reste, par tous les temps, un délice pour le nez...

stans-01-09-11-copie-1.jpg

A propos de stances, tiens,je sais pourquoi j'ai fait le rapprochement à l'insu de mon plein gré...

Vous ai-je parlé de la clématite du même nom?

Oui, oui, Clematis stans, c'est son nom.

Et c'est justement en ce moment qu'elle fleurit! D'où ladite association d'idées, je présume!

Une herbacée, et une botanique,

stans 01 09 11 03Elle est censée être parfumée aussi, un parfum de muguet dit-on...mais je vais vous avouer une chose: ou bien c'est elle qui est trop petite, ou bien c'est moi qui ai un trop gros nez! stans-03-09-11_05.jpgC'est bien la première fois que je le trouve trop gros, mon p'tit nez!

Il faut dire que chaque fleurette fait, oh...au bas mot 5 millimètres de haut! Mettons 7 pour les plus "énooormes"!!! ;o)

Toujours est-il que j'aime beaucoup ses petites clochettes aux pétales récurvés, qui me rappellent les jacinthes ou les scilles de printemps, d'un doux bleu ciel teinté de lavande (il parait que leur teinte varie suivant les clones, du presque blanc au bleu ciel plus marqué...).

stans 03 09 11Son feuillage est bien joli aussi! Un peu comme sa proche parente, Clematis heracleifolia.

Les feuilles du sommet des tiges florales sont parfois toutes rondes!

Avouez qu'elle est bien gracieuse! Elle nous vient du Japon.

"Stans", c'est pour nous expliquer, (au cas où on ne l'aurait pas remarqué!), qu'elle se tient bien droit toute seule.

Stans. Sto, stas, stare, steti, statum. Se tenir droit. Ca rappellera de vieux souvenir à certains d'entre vous, j'en suis sûre! Elle peut atteindre 70 cm de haut, voire plus. Mais ce n'est encore qu'une jeunette de 18 mois, dans mon jardin, alors elle a le droit, comme la plus jeune de mes petites princesses, de prendre tout son temps pour grandir! ;o)

Ils sont plantés à l'opposé dans le jardin, le beau Jude et la petite stans. Mais finalement, ils iraient peut-être très bien ensemble, qu'en dites-vous? ;o)

stans 01 09 11 02

Repost 0
Zephirine - dans roses et clématites
30 juillet 2011 6 30 /07 /juillet /2011 07:55

clematis rose 30 07 11Il était une fois...

clematis rose 30 07 11 04Dans un pays enchanté où roses et clématites se disputaient âprement le titre de Reines du Jardin, naquit un jour un petit rosier tout simple,  qui épanouit timidement une belle fleur d'églantine, blanche à reflets un peu verts, avec un coeur gros comme ça, de jolies étamines dorées qu'il tendait comme de petits bras vers le ciel...

"Pfff...encore une églantine! ", s'esclaffèrent les matrones du jardin, ces grosses fleurs opulentes et parfumées dans leurs triples-jupons..."Et blanche encore! C'est d'un banal..."

clematis rose 30 07 11 05"Pfff..." firent aussi les orgueil- leuses clématites, "Pour qui se prend-elle, celle-là? Comment voulez-vous qu'elle mette en valeur nos larges corolles? Après tout, une rose, ca sert à ça, non?"

La petite avait tout entendu.

Au début, elle se sentit triste, d'être ainsi rejetée par les reines du jardin.

clematis rose 30 07 11 03Mais elle avait si bon coeur. Elle se dit qu'après tout, c'était peut-être son destin, d'essayer de réconcilier toutes ces belles coquettes, et de servir de trait d'union entre les deux familles rivales...

Après tout, elle n'avait pas la prétention de les détrôner! Mais elle pouvait juste essayer de créer un lien....

clematis rose 30 07 11 06Alors elle tourna chacune de ses fleurs vers le ciel, sépara et étira ses pétales en forme de "V" comme les clématites, s'enfla comme un grand buisson pour ne pas déparer au milieu de ses cousines les roses, se para d'un doux parfum léger, histoire de ne pas leur faire de concurrence surtout!

clematis rose 30 07 11 07Et entreprit de fleurir avec constance, tout au long de la belle saison, accompagnant tour à tour la grande valse des roses de Juin, la pavane des clématites de Juillet,  assurant la permanence quand ces dames se reposaient au temps chaud, toujours présente pour le grand retour des prétendantes, dès l'automne venu.

Sans jamais leur voler la vedette...unissant tout de son blanc neigeux, faisant oublier leur absence lorsqu'elles s'éclipaient pour se refaire une beauté...

"Tiens, c'est vrai!" firent les roses amadouées. "Elle est toujours là, finalement, ça nous permet de nous reposer! Elle garde la place de la famille pendant ce temps-là!"

clematis rose 30 07 11 02" Tiens, mais c'est vrai qu'elle nous ressemble!" firent les clématites toutes surprises. "Ce doit être parce qu'elle nous admire! Regardez comme elle cherche à nous imiter! Et grâce à elle, on ne nous oublie pas pendant nos vacances..."

Sans compter que la petite fit aussi quelques heureux...entre autres parmi les jardiniers qui désespéraient de jamais voir fleurir une clématite dans leur jardin (ces beautés capricieuses sont très sectaires, vous le savez sûrement!)...

Bref, une rose unificatrice, comme un fin diplomate qui saurait ramener la paix dans un pays où s'affrontent deux clans rivaux qui pourtant se complètent si bien, quand on y pense...tiens, on devrait la nommer premier ministre, je suis sûre qu'elle saurait former un gouvernement, elle! ;o))

D'autant qu'elle est née en Allemagne (au pied de la forêt noire), mais c'est un Anglais (John Scarman) qui l'a créée. Alors le mélange des cultures, pensez si elle connait!

La Guerre des Roses et des Clématites n'aura pas lieu.

Pas de partition non plus.

"The Clematis Rose" y veillera...

clematis rose 30 07 11 08

Repost 0
Zephirine - dans roses et clématites
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 06:52

laura ashley 27 05 10Si je vous dis "Nozomi", je suis sûre que connaissez! Forcément!

nozomi BM 2003 02Sinon, c'est que vous ne l'avez jamais croisé en fleurs, alors!

Un adorable petit rosier miniature japonais, aux toutes petites fleurs simples rose tendre dont les pétales s'écartént en étoile, une pluie de branches souples couvertes d'un fin feuillage tout pointu...un amour de petit rosier!

nozomi BM 2003Je l'ai découvert il y a longtemps, en 2003, dans le jardin de "La Bonne Maison", à Lyon, cascadant gracieusement d'un grand pot à col de cygne... Bref, j'ai craqué.

Seulement...Nozomi n'est pas remontant. Dans la plupart des cas, quand je me prends un coup de coeur comme ça, ça ne m'arête en aucun cas!

laura ashley 27 05 10 06Mais...pour agrémenter un pot sur la terrasse, près de la maison, un remontant, tout de même...c'eut été mieux, il faut le reconnaître!

Je gardais cette idée-là dans un petit coin de ma pôv'tête encombrée...pour plus tard. Pour quand la terrasse serait enfin refaite et opérationnelle, après la rénovation de la maison....

laura ashley 21 05 11Sauf qu'un jour, au détour d'un forum américain, me voilà en arrêt-sur-image devant une copie de Nozomi!

Mêmes fleurs en étoile, même port gracieux et souple, même petit feuillage pointu....un peu plus foncée, mais...en fleurs en Octobre!

laura ashley 20 05 11Pardon? Il y a une erreur, forcément! 

Une fois le choc passé, mes yeux et ma langue remontés dans leurs logements respectifs...je peux enfin lire le texte qui accompagne le miracle!

ballerina 28 06 10 01Eh non, ce n'est pas Nozomi! Ahhhhh! Je me disais bien, aussi....mais c'est sa "fille"!!! Oui oui, une adorable petite métisse de japonais et d'anglaise...

Fille de Nozomi et de la jolie, et très colorée, 'Marjorie Fair'. Elle-même fille de la célèbre 'Ballerina' (on l'appelle d'ailleurs souvent "Red Ballerina'!). Et qui dit Ballerina (ici à gauche), dit....je remonte, je remonte, et je remonte encore!!!

Bon sang ne saurait mentir, je vous dis!

Le meilleur des deux, réunis dans une même racine!

Seulement voilà...la petite, baptisée 'Laura Ashley (très British!)', pour la trouver...quelle galère!!!!

laura ashley 27 05 10 08laura ashley 27 05 10 02Essayez, vous verrez! Tapez "rose laura ashley" sur Google, et vous allez trouver...des roBes roses et/ou fleuries, des papiers peints roses et/ou fleuris, des tas de trucs roses et/ou fleuris, de quoi remplir une dizaine de "homes" ou de "cottages", oui, mais quelque chose qui se plante, là, par contre, on n'est pas aidés, je vous le dis!..; ;o))

Heureusement que le réseau des amis jardinautes est là! Parce que je n'aurais jamais eu l'idée de la chercher au fin fonds de la Haute-Normandie, dans un village nommé: "Bosc-Bordel"!!! Si, si, je vous jure que c'est vrai!  ;o)) Et je crois même que ça se prononce "Beau-B..." ! Laura Ashley au b...,, ça ne s'invente pas!!! Shocking, n'est-il pas???  ;o))

laura ashley 20 05 11 03Chez un pépiniériste nommé Maillard, sans catalogue en ligne (en a-t-il seulement un sur papier??? Pas sûr...), n'acceptant que les fax et les chèques...à l'ancienne!

laura ashley 27 05 10 07Ca, c'était à l'automne 2009. Depuis, les 2 petites ont bien grandi, et c'est cette année qu'elles commencent à donner leur pleine mesure. Je ne m'en lasse pas!

Vous ai-je dit qu'en plus, elles avaient même un léger parfum, très doux? Et qu'il n'était pas besoin de les tailler? Et que je ne leur ai jusqu'ici jamais vu la moindre tache de blanc ou de noir? Qu'elles supportaient très bien la culture en pot? (ou sur un muret, voire le long d'un escalier, elles devraient aussi y faire un bien bel effet),Tout pour plaire!

tapis-volant-09-06-06.jpgCôté remontance, difficile à dire, elles sont encore jeunes...quelques petites grappes de fleurs tout au long de l'été dernier, mais je n'avais pas fait leur toilette après leur floraison de juin, cette année je serai plus attentive, c'est promis!

Même l'hiver, avec leurs gerbes de branches souples et très denses, elles gardent une certaine présence, que le givre ou la neige accentuent à plaisir....

tapis volant 27 05 11J'avais essayé de planter 'Tapis Volant', dans les mêmes pots à col de cygne... (encore un descendant de Ballerina, que j'adore aussi!). Mais il ne s'y était pas plu. Trop grand, trop puissant, je pense, il s'est très vite trouvé à l'étroit dans son pot de misère..j'ai eu pitié, et l'ai remis en pleine terre où il est somptueux... il forme une gerbe bien plus haute, souple et gracieux lui  aussi, mais bien moins dense que Laura, très aéré, aérien même, je dirais. Les deux cousins se répondent, le beau tapis... volant au dessus du muret, et la belle Laura à l'étage au dessous, plus terre-à-terre sans doute, et plus près de mon "home"...

N'empêche, quelle famille que celle de cette "Ballerine"! Que des rosiers sains, légers, pleins de grâce, facilesà vivre....des spectacles de ballet comme ça, j'en veux bien partout dans le jardin!

tapis volant laura ashley 27 05 11

Repost 0
Zephirine - dans roses et clématites
5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 06:33

president de seze 05 06 10 03Un bon président? Oh, c'est facile!

president de seze 31 05 10 03Il est tout rose..

Il sent très bon.

il a un petit oeil vert et malicieux.

Mais il a toujours le coeur serré, même quand il est heureux.

Il est quelquefois tout boutonneux, mais ça ne gêne personne, bien au contraire!

Il a les tempes grisonnantes mais c'est ce qui fait son charme, justement!

Il ne se présente qu'une seule fois (mais chaque année, vous me direz!) ;o)

Il est puissant, bien rebondi (eh, il vaut mieux faire envie que pitié!), fidèle, solide au poste, jamais malade, et photogénique en diable!

Il fait des fleurs à tout le monde, et sans rien en attendre en échange!

Et accessoirement, il ne vous prend jamais tous vos sous! ;o))

president de seze 05 06 10 04Que demander de plus????

L'avez-vous reconnu? Mais c'est 'Président de Sèze', bien sûr!

Moi, je voudrais qu'on m'explique, quand même. Charles de Mills, tout le monde (des jardiniers) le connait. C'est très bien! Alors pourquoi ce Président-là ne connait-il pas le même succès??? Ca c'est un mystère!

president de seze 27 05 10C'est aussi un rosier gallique, bien de chez nous donc, tout aussi pétri de qualités! Avec ses fleurs au coeur bien foncé, pâlissant au fur et à mesure qu'on s'approche du pourtour. Il est absolument adorable. Je l'ai planté dans chacun de mes jardins. Peux pas m'en passer.

Quand je pense qu'un ami rosiériste, la mort dans l'âme, l'a défnitivement retiré de son catalogue: personne ne l'achetait...lui non plus, ne comprenait pas pourquoi...

Ahh ben voilà bien les français, tiens.

blason-de-seze-wikipedia-odeija.jpgL'usure du pouvoir. Quand on est Président, forcément, au bout d'un moment, la cote d'amour se réduit comme peau de chagrin! Ca doit être ça.

Seulement, là, c'est vraiment trop injuste!

president de seze 31 05 10 04Celui-là de président, il n'a rien de démocratique, croyez-moi!

Le vrai Président de Sèze, Raymond de son prénom, c'était l'un des avocats de Louis....seize! (une coïncidence pareille, ça ne s'invente pas!

D'aileurs, après la révolution, sa famille s'en est fait un titre de gloire et un blason-souvenir, regardez: 16 fleursde lys étalées sous  le "temple" où fut enfermé l'auguste prisonnier (Auguste, c'était son 2ème prénom, à Louis Capet, 16ème du nom).

president de seze 05 06 10 01Et cette brave Mme Hébert, normande et bonne royaliste, l'a baptisé ainsi (un tantinet courtisane, la Madame???) , on ne sait pas trop, en 1828 (sous Charles X), ou en 1836 (sous Louis-Philippe). Qu'importe, c'étaient tous les deux les frères du roi-sans-tête, et connaissaient bien l'épisode du procès en question!

Bref, si comme moi vous tombez sous le charme de ces superbes roses à quartier, tout en dégradés,entourées de beaux boutons rose foncé, bien ventrus, même pas besoin de voter, il suffit de l'adopter!

president de seze 31 05 10 01Celui de ce jardin-ci est tout jeune encore, planté depuis 2 ans seulement. Cette année, il atteindra déjà presque les 1,20m ou 1,50m de sa taille adulte , en gros buisson rond, en forme de"V" très large, disons.

Jamais malade, je vous dis  Pas d'entretien non plus, il prend tout seul une jolie forme, et à part l'épointage du mois de mars, pour l'aider à être encore plus beau, je n'ai pas eu à le tailler jusqu'ici, et ne le ferai probablement pas non plus cette année il n'en a pas besoin! 

 

Ahhh si tous les Présidents pouvaient être aussi formidables... quelle que soit leur couleur! ;o))

 

"Mon" Président, en tous cas, a (presque) tous les mérites..

Alors plantez-le, mon Président : parce qu'on ne plaisante pas, avec le plaisir...des yeux et du nez! o)) 

president de seze 06 06 10 01

Repost 0
Zephirine - dans roses et clématites
20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 08:19

trier 24 05 09Comme la majorité d'entre nous, j'ai passé mes premières années de jardinage dans les affres et la peur de faire des bêtises, dès qu'arrivait le moment de tailler les rosiers.

Ciel, que c'était compliqué! Les remontants,les non-remontants, les raidasses et les esclafouérés, les "à grosses cannes" et les brindilleux, les grimpants et les arbustes..pfff...comment voulez-vous qu'on s'y retrouve?

comte de chambord 09 01 05Et les bouquins, franchement, ne font qu'ajouter à l'angoisse du sécateur!

Des chapitres entiers, sur chaque type de roses!

Des schémas superbes, certes, où l'on voit effectivement ce qu'il faut faire...sauf que mes rosiers à moi, ces gros malins, ne ressemblent JAMAIS aux schémas des bouquins!

Jusqu'à ce qu'un jour, j'aie la chance extraordinaire de voir débarquer dans  mon petit jardin d'alors (350m2!), en plein mois de mars, un nommé...André Eve! Dans ses petits souliers, la zeph! Vous vous rendez compte?

Je vous ai déjà livré l'un de ses secrets, l'an dernier, vous vous souvenez?

On est en Mars? Je taille mes roses non remontantes!

Aujourd'hui, je vais essayer, très modestement, et sous contrôle du maître, bien entendu (André, si tu lis cet article, n'hésite pas à corriger, bien sûr!), de vous transmettre quelques autres de ses conseils.

complicata 26 05 09Car croyez-moi, pour la taille des rosiers, il y a eu un "avant le passage d'André", et un "après le passage d'André"!

Avant; à moi le stress, les lèvres mordues, le sécateur qui tremble....

Après: "chic, je vais faire de la sculpture avec mon sécateur"!

Non pas que je soie devenue la championne de la taille, loin de là! Je n'ai absolument pas cette prétention, et d'ailleurs, je me garderai bien de vous montrer mes oeuvres! Il ya eu de franches réussites, et d'autres où je n'ai pas toujours très bien appliqué les dits conseils...

guirlande d amour 21 05 07Mais par contre, ce qui est sûr, c'est que mes rosiers se portent bien, fleurissent bien, et surtout, surtout...que le moment de la taille est devenu un plaisir, et pas une corvée.

Pourtant, il n'y a pas de vrai "secret". Rien que du bon sens, de l'expérience surtout, et quelques idées directrices faciles à retenir, pour guider la main, mais surtout, l'OEIL du tailleur-de-roses...

Maintenant, comment vous expliquer ça à travers un clavier...essayons quand même, voulez-vous?

Déjà, je vais supposer que vous savez les bases: ceux qu 'il faut tailler ou pas.Ce n'est pas de ça que je cause (voir le petit rappel en bas de l'article).

Les hybrides de thé, déjà, je n'en parle pas, je les connais très mal. Non, je parle là des arbustes, des buissons, des roses anciennes, ou des anglaises, ou même des rosiers paysagers, c'est pareil, les conseils sont tout aussi bons pour eux!

mme alfred carrière 11 04 09D'abord, le nettoyage. Supprimer tout le bois mort.

Jusque là, ça va.

Ensuite, l'aération-suppression!

Deux des règles simples, c'est :

- qu'il faut de la lumière pour que les rosiers fleurissent,

- qu'il faut que l'air circule pour qu'ils n'attrappent pas de maladies de peau. 

Il faut bien regarder son  rosier, non pas dans le blanc, mais dans le vert des yeux! ;o))

Supprimez-moi  toutes les petites brindilles malingres qui font des feuilles et rien de plus, et encombrent la plante inutilement.Surtout celles du bas et celles du coeur.

Aérez le, ce coeur, surtout, pour que l'air et la lumière y pénètrent bien. N'y conservez que quelques branches vigoureuses et bien placées, pour qu'il y ait des branches bien réparties.

mme alfred carriere 28 05 10 01Supprimez aussi toutes les branches qui se croisent, qui partent dans le mauvais sens, etc...ça ne donnerait rien de bon.

Pas d'états d'âme. Coupez-moi tout ça au ras de la tige dont ils partent.

Si vous avez affaire à un jeune grimpant, en plus, coupez tout, sauf deux, maximum trois branches maîtresses, pour l'encourager à grimper: toute la sève leur sera attribuée, et elles vont partir à l'assaut de la montagne, de l'arbre ou de la maison, sans se disperser!

Vous y êtes? Bon. Déjà, regardez:  on y voit déjà bien plus clair, avant même d'avoir commencé à "tailler" à proprement parler.

Maintenant, reculez un peu...et regardez!

Observation-Décision.

Se reculer souvent, pour juger de l'ensemble, c'est fondamental.

belle de sardaigne 06 06 10 01Regardez bien votre rosier tel qu'il est, et essayez de l'imaginer tel que vous le voudriez.

Parce que pour la suite, tout dépend de l'effet que vous voulez obtenir! Eh oui!

Je m'explique:

- voulez-vous un beau buisson tout rond, isolé, qu'on verra de tous les côtés?

- votre rosier est-il entouré d'autres arbustes, et ne le voit-on que d'un côté?

- votre rosier est-il en fonds de massif? Ah, là, pas la peine qu'il fasse des tiges et des fleurs en partie basse, elles seraient cachées par les plantes de devant...c'est encore différent!

- idem pour les grimpants: voulez-vous des fleurs en haut (sur un mur, une arche, etc...) ou sur toute la hauteur (pilier)?

- en avez-vous planté un groupe de 3, par exemple? Là encore, on ne va pas tailler pareil celui de devant, et les deux qui sont derrière!

rose de rescht 15 03 10Observez ses "défauts", aussi. Est-il trop raide? Trop large pour la place que vous lui avez réservé?

Ca, personne ne peut le faire à votre place, et chaque rosier a sa personnalité! Ce ne sont pas les bouquins qui peuvent vous aider!

Les règles simples, là encore, j'en ai retenu deux:

- Choisir son oeil: si on coupe une branche au dessus d'un oeil qui regarde vers" l'extérieur de la plante", on élargit. Si on coupe au dessus d'un oeil qui regarde vers l'intérieur, on "compacifie".

Alors si vous avez affaire à "sa raideur suprême" (Yolande d'Aragon), ou même à Rose de Rescht, qui se prend volontiers pour un balai de paille de riz, pas de doute: il faut élargir. Oeil extérieur.

ghislaine de feligonde 12 06 10 01Si votre Ghislaine de Féligonde est en fonds de massif, comme le mien, tant qu'il n'a pas atteint les branches basses des arbres de l'arrière-plan (où je veux le faire grimper), on se la joue "groupiert!", oeil intérieur. Quand il  sera arrivé là-haut, par contre, changement de tactique: ce sera oeil extérieur à nouveau, pour qu'il colonise ses hôtes! Vous me suivez?

Trois Sally Holmes en triangle? (ça, je l'ai vu faire, notre ami André). On se fait un amphithéâtre de roses: celui de devant, oeil extérieur, reste en bas, s'il te plait...ceux de derrière, oeil intérieur pour qu'ils grimpent plus haut, les premières années. Vous voyez le tableau?

- Couper en fonction de la vigueur de la branche : plus on coupe une branche court, plus elle partira vigoureusement.

Cette dernière règle là, pour moi, c'est la plus difficile, et la moins "naturelle" à appliquer. Quand on a une grande canne bien raide au milieu, qui dépasse les autres de 50 bons cm, on a "naturellement" tendance à la couper bien court, pour qu'elle "rentre dans le rang". Eh ben non. Faut pas. ghislaine de feligonde 22 05 05Ca ne fera que la faire repartir de plus belle, et ça recommencera. Et les jeunes petites branches encore un peu frêles, mais qui commencent à partir dans la "bonne" direction (pour rééquilibrer la plante par exemple), on a envie de les laisser telles quelles, pour qu'elles continuent dans la bonne voie. Eh bien non. Celles-là, au contraire, il faut les couper assez court, pour les stimuler et les renforcer.

Donc les grandes cannes, on les taille modérément, il faudra un an ou deux pour que ça se rééquilibre, mais on y arrivera...les branches à encourager, on les taille assez court (à quelques yeux), pour y attirer la sève.

 

Voilà, c'est tout. Le reste, c'est l'oeil du jardinier qui le décide.

Rester zen.

rose-de-rescht-01-06-09.jpgSe reculer autant de fois que nécessaire, jauger l'ensemble. Y revenir, jusqu'à obtenir un rosier aux branches bien réparties, équilibré, harmonieux à l'oeil, avec une structure claire, lisible, selon l'effet désiré...Laisser monter les branches de derrière pour ceux qu'on ne voit que d'un côté, ou au contraire bien répartir en dôme pour les isolés, ec, etc..que du bon sens, je vous dis.

Tout est dans l'oeil. Pas seulement l'oeil du rosier, mais plutôt...celui du jardinier!

Oubliez les bouquins, et faites-vous-plai-sir, jouez les artistes sculpteurs-de-rosier.

En gros: lui faire une bonne toilette de printemps, puis lui donner les instructions, en somme, pour lui expliquer ce que vous voulez, l'encourager.  C'est tout!

Ah si, j'oubliais....il faut lui parler, tout en le taillant. C'est important! Le gourmander s'il ne fait pas comme vous voulez, l'encourager quand il s'est enfin décidé à faire une belle branche dans le bon sens, lui dire qu'il est beau....je trouve qu'il réagit toujours mieux quand on lui explique gentiment (lui aussi!) ! ;o))

Et si avec ça, vous avez encore le sécateur qui tremble, je ne vois plus qu'une solution; aller prendre un cours, un vrai, avec André. Faut avouer qu'il est bien plus doué que moi, pour se faire des rosiers "taille mannequin"!!! ;o))

dentelle de bruxelles 21 05 07

RAPPEL A TOUT HASARD

Ce que je n'ai pas dit, et supposé connu...attention!

- les rosiers remontants se taillent maintenant, oui, car ils font des fleurs sur les jeunes pousses qui vont se développer entre mars et Juin. A vos sécateurs, GO!

- les rosiers non-remontants (y compris les grimpants et lianes non remontants), eux, se taillent sur le même principe, mais surtout pas maintenant! En Juillet, après leur floraison! Pourquoi? Parce qu'ils fleurissent sur les pousses qui ses sont développées l'été d'avant! Si on taille maintenant, couic, pas de fleurs cette année!!! Après la floraison, par contre, on peut y aller, et ils nous prépareront ensuite, cet été, les tiges à fleurs de l'an prochain!

Ceci dit,  on peut profiter de l'absence des feuilles pour faire le nettoyage et supprimer les branches mortes, maigrelettes et mal placées, oui, aérer le coeur, oui, mais pas "tailler"!

On peut toutefois juste "épointer" les banches maintenant (voir l'article de l'année dernière, lien dans le texte plus haut), pour augmenter leur floraison. Un ou 2 cm, mais pas plus!

- les hybrides modernes à grandes fleurs (Hybrides de Thé), aux belles fleurs turbinées au bout de longues tiges (mais à la silhouette rigide),  ne sont pas concernés par ce que j'ai écrit. Eux nécessitent une taille très courte, chaque année, à cette saison. Mais je n'en ai guère l'expérience, et je ne me permettrais pas de donner des conseils pour ceux-là...

Repost 0
Zephirine - dans roses et clématites

Présentation

  • : Un petit jardin du Nord-Isère
  • Un petit jardin du Nord-Isère
  • : Un petit jardin du Nord-Isère... Pour partager, au fil des pages, l'amour des plantes et les émotions que le jardin fait naître, jour après jour, sans se lasser. En toute amitié, et avec le sourire! ;o)
  • Contact

Rechercher

Archives