Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 juin 2012 6 09 /06 /juin /2012 07:14

jeanne-d-arc-do-tell-14-05-11.jpgNon, non, ne répondez pas! Ce n'est pas une question...c'est son nom ! ;o))

do-tell-06-06-10-02.JPGDo Tell.

Dites donc, dites vraiment....

(Ca se prononce théoriquement "Dou-Tell", mais je n'arrive pas à m'y faire, tout le monde dit "do", et pas "dou"...)

do-tell-et-bowl-of-beauty.jpgJe m'aperçois avec surprise que je ne vous en ai encore jamais parlé!

Alors que c'est probablement ma pivoine préférée, et depuis très longtemps.

Elle n'est pas si connue que ça, je crois, et pourtant...

Je pense que sa notoriété a souffert d'une ressemblance, pourtant superficielle, avec la marketinguissime 'Bowl of Beauty' (en haut de la photo de gauche).

Do Tell n'a pas la forme globuleuse à l'éclosion de sa célèbre cousine, mais elle a un coeur tout à fait unique :

do-tell-23-05-09_02.jpgune nuée de petits pétaloïdes multicolores et bouclés, du crème au rose soutenu, qui restent et restent encore sur la plante.

do-tell-02-06-12.JPGMême à la défloraison, elle este belle: les pétales extérieurs tombent, mais le coeur reste encore accroché plusieurs jours.Cela me donne l'impression que c'est la pivoine qui dure le plus longtemps dans mon jardin (avec, peut-être M. Adam Modzelewski).

do-tell-23-05-09_04.jpgElle a surtout une douceur exquise. Les pétales sont plus ou moins rosés, surtout par temps frais, mais la plupart du temps ils sont nacrés, de ce rose pâle si tendre qu'on a envie de la prendre dans ses bras et de la câliner...

do-tell-06-06-10-01.JPGElle n'est pas très haute, e dirais dans les 70 cm en fleurs. Ni vraiment précoce, ni vraiment tardive.

Et elle s'intègre merveilleu- sement bien avec toutes les roses du blanc au pourpre.

do tell 25 05 09 02Ici elle est entourée par ''Heritage', elle aussi rose pâle, mais un peu plus soutenue, Melle Honorine Duboc, franchement rose, et le joli petit polyantha 'Jeanne d'Arc', et ses nuées de petites fleurs blanches.

14-05-11_08.jpgSelon les années, l'une ou l'autre, parfois plusieurs, ouvrent leurs quinquets en même temps qu'elle, pour lui tenir compagnie.

do tell 06 06 10 01Elles forment autour d'elle comme une chambre (- Do Tell), pour mieux la mettre (- Do Tell) en valeur. :o))

Elle n'a pourtant nul besoin de tuteurage, et se tient très bien toute seule. Certes, la pluie la fait parfois ployer, mais je ne l'ai jamais vue s'abouser lamentablement  comme certaines de ses cousines.

do-tell-jeanne-d-arc-18-05-11.JPGParfumée? Non, je ne crois pas, même si je ne mets jamais le nez dedans, placée comme elle l'est en milieu de massif.

Un peu de pourpre, ici ou là, dans son entourage, ne lui nuit (- Do Tell) pas: une petite heuchère, ou le beau Sambucus Black Lace en fonds de massif (mais il est encore trop jeune pour la mettre vraiment en valeur).

Une douceur exquise, je vous dis! ;o)

La connaissez-vous?

Et vous, qu'en pensez-vous? "Dites moi donc"  !...;o)

do-tell-31-05-12_02.JPG

Repost 0
Zephirine - dans Vivaces
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 07:22

president-de-seze-31-05-12.jpgOn ne dira jamais assez la grâce d'un bouton de rose....

president-de-seze-30-05-12_03-copie-2.jpgCertes, d'aucuns préfèreront les boutons bien turbinés des roses modernes, ces boutons de fleuriste qu'on dirait faits pour orner les boutonnières des messieurs (sauf que les T-shirts et autres polos n'en ont guère, de boutonnières, de nos jours!;o)...).

Pas moi.

Ceux qui m'émeuvent le plus, au jardin, sont ceux des roses anciennes. Tenez, je vous ai choisi mes deux préférés!

Le prempresident-de-seze-31-05-12_02.jpgier, c'est celui de Président de Sèze. Un des plus beaux galliques. Non seulement sa fleur est somptueuse, tant pour la beauté que pour le parfum, mais ses boutons... Ahhhhh...ses boutons !!!

president-de-seze-30-05-12_09.jpgRegardez cette élégance!

Quelques fines volutes gracieuses, presque démesurées par rapport au bouton qu'elles encadrent, et qui s'écartent en spirale autour du coeur...

Ils sont.. comment dire... "cosmiques", les boutons du président ! ;o)

president-de-seze-27-05-10.jpgDe vraies galaxies en miniature !

Il y a aussi les boutons des rosiers mousseux, qui sont somptueux dans leur costume de mousse verte.

leda-28-05-12.jpgVous connaissez sûrement le bouton en "tricorne" du fameux 'Chapeau de Napoléon'!

Mais je n'en ai pas au jardin, de mousseux.

Tiens, c'est vrai, ça. Une erreur, sûrement! Un oubli!

A réparer bientôt! ;o) 

L'autre rosier dont je savoure les boutons comme une gourmandise pour les yeux, c'est la belle Léda. Un Rosier de Damas, cette fois.

Pas tellement pour leur forme, mais pour leurs couleurs. Il n'y en a pas deux pareils!

leda-28-05-12_09.jpgLa fleur de Léda, toute pleine de pétales savamment rangés, est blanche, avec une pointe de rose et quelques  touches de rouge, parfois, sur le bord des pétales.

leda-31-05-12_02.JPGMais le bouton dont elle sort, lui, est d'abord d'un superbe rouge. Puis rouge et blanc.

Puis de plus en plus blanc, ourlé de rouge.

Tout en nuances, changeantes au fur et à mesure de l'épanouissement.

Et quel plissé!

Je ne me lasse pas de les admirer, l'un après l'autre, en ce moment.

Et il y a de quoi faire!

leda-31-05-12_04.JPGD'ailleurs, si on y pense...Cette jeune fleur d'innocence, émergeant toute fripée au milieu de ces filets rouge sang, ça ne vous rappelle rien? Pour une naissance, c'est une naissance, vous ne trouvez pas? ;o))

leda-31-05-12_05.JPGEt la naissance, ça la connait, Léda! Des quandru- plés, qu'elle a eus! Vous connaissez son histoire, j'imagine, avec le cygne qui aurait été Zeus, et tout et tout? (Joli prétexte! C'était pratique, en ce temps-là..)

Déjà, pour pondre des oeufs assez gros pour contenir deux bébés chacun...Sans accouchement sans douleur ni péridurale!!! Aïe aïe aïe! ;o))

Et de deux papas différents, en plus! Trop forte, la Léda! ;o))

leda-31-05-12_07.JPGTiens, ça me rappelle une vieille blague que mon fils m'avait rapportée de l'école, il y a bien longtemps...

C'est un chef de tribu africaine (noir) qui entre, furibond, dans la maison d'un missionnaire (blanc) . Et qui lui hurle au visage: "Mon pè'e, toi être le seul blanc du village, alors toi pouvoi' expliquer moi pou'quoi ma femme elle vient d'accoucher d'un bébé blanc? ".

Le missionnaire, très ennuyé, regarde autour de lui, cherchant l'inspiration...et avise un troupeau de moutons qui pâture non loin de là. "Ben...c'est la nature! Ca arrive! Regarde les moutons, là! Il y a bien un mouton noir au milieu des moutons blancs!!!"

leda-31-05-12.JPGLe chef se gratte le menton,  baisse la tête en réfléchissant un moment, puis la relève et finit par dire, sur le ton de la confidence: "Bon. OK, Moi je dis rien pou' le bébé, mais toi, tu dis rien pou' le mouton. D'acco'??? ;o))

Mais qu'est-ce que je raconte, moi??? D'abord elle est "vieille comme mes robes", cette histoire, et puis, on est sur un blog de jardinage, m'enfin!!!

Toutes mes excuses fleuries, pour le cas où ça vous aurait donné...des boutons! ;o))

Mais au fait, et vous, quels sont vos boutons de rose préférés, et pourquoi? Des fois que ça me donne des idées..;o)

leda-28-05-12_02-copie-1.jpg

Repost 0
Zephirine - dans roses et clématites
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 06:22

sisyrinchium-idahoense-ssp-macounii-25-05-12_02.JPGIl y en a qui n'ont pas de chance, quand même.

sisyrinchium-biscutella-08-06-09.jpgSe coltiner pour la vie entière un nom à rallonge, genre Charles-Isidore du Granpied de la  Vieille Tour d'Autriche , c'est un lourd fardeau à porter. Surtout quand on est tout petit.

sisyrinchium-idahoense-ssp-macounii-25-05-12_03.JPGPour se consoler, on peut toujours se dire qu' il y a pire! C'est quand on est tout petit et moche ! Tiens, il aurait fallu demander à Henri Marie Raymond de Toulouse-Lautrec-Monfa ce qu'il en pensait... passons...;o))

Ou tout petit et qu'on ressemble à un cheval (vu que ça pourrait le faire aussi, des fois, un nom pareil, pour un cheval...)!

Eh bien l'une de mes dernières acquisitions est dans ce cas là, figurez-vous: un nom à rallonge, et plein de pièges à orthographe de surcroît!  Digne de la dictée de Pivot, 

sisyrinchium-montanum-21-09-07.jpgEt l'on sétonne que tant de jardiniers ne retiennent pas le nom de leurs plantes!!!

Il y a des fessées qui se perdent, chez les futurs taxonomistes, moi je vous le dis! (si jamais vous en avez un sous la main, n'hésitez pas à lui apprendre,par tous les moyens possibles, les vertus de la simplicité !!!! ).

Eh bien mon nouveau trésor est l'un de ces malchanceux. Et tout petit, en plus! A peine 10 cm de haut. Mais pas moche du tout !!!! Loin de là !

Jugez plutôt..il s'appelle (prenez votre respiration!):

Sisyrinchium idahoense ssp. macounii 'Album'

sisyrinchium-idahoense-ssp-macounii-25-05-12_04-copie-1.JPGFacile à caser dans la conversation, non? ;o))

Et encore, je vous l'ai fait courte, le "ssp" étant à remplacer évidemment par l'inénarrable "subspecies" , à éternuer comme vous le sentez!

sisyrinchium idahoense ssp macounii 25 05 12 16Ceci dit, j'aime bien les petits Sisyrinchium (mais moins les grands comme 'Aunt May'). Le beau bleu violet des S. montanum, et même ce mélange bizarre du petit 'Biscutella'.

Certains vont encore dire que ce sont des petites "zepheries"... Mais quand on repère, au milieu de touffes opulentes de géranium et de véroniques en épis, quelques-uns de ces petits bijoux surgis de leurs éventails de feuilles, comme autant de petites étoiles venues se poser entre les montagnes, ils attirent le regard comme par magie.

Quelques gouttes de délicatesse dans un monde de grosses buttes, en somme...;o))

Mais pour un sisyrinchium, mon nouveau bébé est un original: plus ramassé encore, avec des feuilles nettement plus larges que celles de ses cousins filiformes, et surtout des fleurs bien plus amples: les pépales se touchent, et la fleur est grande, par rapport à la taille de la plante.

sisyrinchium-idahoense-ssp-macounii-25-05-12_07.JPGOn la prendrait vraiment pour une plante de rocaille, pour un peu. Sauf qu'elle n'a pas le côté "désolée-j'aime-pas-l'eau" des dites rocailleuses...(chochottes, va! Pfff... ;o))...)

Bien au contraire! Dans son pays natal (ai-je besoin de préciser lequel,vu son nom???), elle pousse dans les prairies humides. Brave petite.

sisyrinchium-idahoense-var.-macounii-album-26-05-12_02.JPGUne bonne terre de jardin lui suffit, sans exigence particulière semble-t-il...

Il y a déjà plusiers semaines qu'elle est en fleurs, et je me demande jusqu'à quand ça va durer! Je vous tiendrai au courant, si ça vous intéressse!

Côté rusticité, je ne pense pas qu'elle pose problème, mais je n'ai pas encore le recul nécessaire pour l'avoir vérifié! (Elle n'est plantée que depuis ce printemps...) 

En fait, pour tout vous dire, on dirait un sisyrinchium montanum qui aurait fauté avec un crocus blanc! Les fleurs se referment le soir, comme les crocus, et ne s'ouvrent qu'au soleil.  Mais même en boutons, elle forme vraiment une touffe gracieuse. Et puis, à l'époque où elle fleurit, le soleil étant nettement plus présent, on la voit ouverte un peu plus souvent qu'un crocus, si vous voyez ce que je veux dire...;o))

Bref, une bien jolie nouvelle recrue, et je voulais juste partager avec vous mon enthousiasme de nouvelle "maman"... Malgré son nom ridicule, il est beau, mon tout petit, vous ne trouvez-pas? ;o))

sisyrinchium-idahoense-ssp-macounii-25-05-12.JPG

Repost 0
Zephirine - dans Vivaces
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 07:12

aconitifolium-06-05-12.JPGAllez, aujourd'hui, j'inaugure une nouvelle catégorie d'articles: l'Agence Matrimoniale Zeph and co! ;o)) 

Non, non, rassurez-vous, je n'ai nullement l'intention de jouer les entremetteuses entre jardiniers! A Dieu ne plaise!!! ;o))

aconitifolium-30-09-07_02.jpgIl se trouve seulement que la nature, ou le hasard, font parfois très bien les choses au jardin...et à chaque fois que cela me saute aux yeux, je m'émerveille.

J'avais déjà commencé, remarquez, en vous parlant de Charles et de la belle Phyllis ( Camilla n'a qu'à bien se tenir...(Clematis 'Prince Charles' et Rosa 'Phyllis Bide') ), mais c'était un couple un peu trop sulfureux pour inaugurer une agence matrimoniale, convenez-en!!!

Soyons sérieux, que diable! ;o))

Tenez, par exemple, notre couple d'amoureux du jour.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que je n'ai pas fait exprès de les faire se rencontrer.

aconitifolium-15-05-08.jpgEt pourtant. Ils vont si bien ensemble que pour rien au monde je ne les séparerais: ils ont à peu près la même taille, fleurissent en même temps, se mettent en valeur l'un l'autre: deux amours de petites plantes de bordure ombragée, je vous dis!

Autre point commun qui les rassemble (il en faut, pour faire un couple solide!) : ils sont tous deux originaires de nos forêts européennes.

aconitifolium-25-07-08.JPGC'est sûrement  comme ça qu'ils se sont rencontrés, oh, il y a longtemps!,avant de venir nicher leurs amours dans mon petit coin de terre iséroise...

Monsieur, tout d'abord, est un membre discret de la famille des géranium vivaces.

Un dandy, mais en format réduit...regardez-moi ce joli costume vert, aussi découpé qu'un col de mousquetaire...

aconitifolium-25-07-08_02.JPGEt au mois de mai, parfois jusqu'en Juin, Monsieur arbore à sa boutonnière de ravissantes petites fleurs blanches, veinées de bleu, et agrémentées, par pure coquetterie j'en suis sûre, d'étamines bleues autour d'un pistil rose corail. Chacune ne fait qu'un peu plus de 1 cm de diamètre, mais elles sont d'une délicatesse de porcelaine...Quelle élégance!

aconitifolium-29-04-09.jpgEt après ce petit show printanier, qui ne dure que quelques semaines, il garde son beau costume jusqu'en automne, où il le troque parfois (pas toujours!) contre un joli festival de rouges et d'ors, très bourgeois, je dois dire!

Mais ne comptez pas sur lui pour se lancer dans une expédition coloniale! Peuh...Dandy l'on est, dandy l'on reste! On se tient à sa place, tout petit, tout mimi, et même, si nécessaire, on s'efface devant les dames...:o))

aconitifolium-26-04-08-copie-1.jpgSon petit nom? Oh, il en a deux, dont l'un, à mon humble avis, lui va comme un gant, bien mieux que l'autre...C'est Geranium aconitifolium, nom sous lequel on me l'a présenté il y a quelques années. Avouez que ça lui va bien,non?

Alors que "Geranium rivulare", qui le cantonne, comme ça, d'office, à un rôle de traine-ruisseau, ne lui va pas du tout!

Dans son fief d'origine, même s'il aime plutôt la mi-ombre et les terrains frais, on le trouve aussi bien dans les coltines que  dans les clairières, et pas forcément près d'un hypothétique "ruisseau"! Pfff...

aconitifolium-06-05-12_02.JPGAh, que je vous dise aussi : il est issu d'une famille fort noble et fort connue: celle des Geranium sylvaticum. En tous cas, ils auraient  un lien de parenté éloigné, même si les généalogistes de la botanique ne sont pas tous d'accord sur la filiation en question.

omphalodes-verna-20-04-10-2.jpgMais un sylvaticum du rez-de-chaussée, alors! Ceci dit, il compense sa petite taille ( 20 à 30 cm), par une élégance ir-ré-pro-cha-ble!;o))

Passons à Madame, si vous le voulez bien.

Elle est bien connue des jardiniers, depuis longtemps, la Demoiselle Omphalodes verna. En bleu, ou en blanc, au choix! Elle a même une ou deux cousines turques (O. cappadocica), qui se font des robes bleus gansées de blanc.

Mais notre belle indigène, elle, c'est la reine du bleu. Un vrai bleu.

Et quand elle s'installe quelque part, elle s'occupe très bien de son intérieur. Pas question de laisser de petites intruses, bonnes ou mauvaises, s'infiltrer dans son chez-soi!

omphalodes-verna-20-04-10-1.jpgJe me demande même si je ne devrai pas la remettre gentiment à sa place, un de ces jours. C'est qu'elle aurait un peu tendance à l'étouffer, son joli petit mari, si je ne fais pas attention. Mais c'est juste un excès d'amour, je crois. Elle n'est pas méchante, et ne pense pas à mal. Juste un peu autoritaire, la dame...et comme lui est plutôt chevaleresque...il se laisse faire!

aconitifolium-avec-libani-x-pelopponesiacum-06-05-12_03.jpgQue je vous dise aussi. Un autre Gentleman-geranium a bien essayé s'inviter chez ce couple exemplaire: Geranium libani x pelopponesiacum. Regardez-le, là, en bas, qui joue l'incruste!

Franchement, bel étranger, tu exagères. En plus tu n'as aucune chance: regarde moi ça! Ton costume, quelle faute de goût pour aborder mes petits blanc-bleus! Il a l'air d'avoir déteint au lavage! Ce côté un peu lavande, là, et puis ta grande gueule à côté de mes petits mignons, non, non, décidément, ça ne va pas du t out.

polemonium-reptans-29-04-10-0.jpgJe te préviens tout net: tu vas devoir déménager!

Je crois, par contre, que j'ai trouvé une jolie demoiselle de compagnie pour mes tourtereaux; Polemonium reptans. Il faudra que je les présente, un de ces jours. Ces petites clochettes campanulées, comme d'élégantes ombrelles, un peu plus hautes qu'eux, et fleurissant en même temps,ça pourrait leur plaire, comme chaperon! Qu'en pensez-vous?

La pluie de ces derniers jours a fait tomber les boutonnières de Monsieur, hélas... Il va falloir attendre un an pour les admirer de nouveau.

Mais ça me laissera le temps de remettre un peu d'ordre dans le voisinage, justement!

Je vous laisse filer le parfait amour, en toute discrétion, dans cette ombre propice, pendant que les plus grandes, derrière vous, entament à leur tour leur ballet d'amour...a l'année prochaine? ;o)

aconitifolium-06-05-12_03.JPG

Repost 0
Zephirine - dans Geranium vivaces
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 09:08

Vu le temps qu'il fait ici, impossible de jardiner en rond (ni en carrés, d'ailleurs).

Alors je me suis souvenue que vous vous étiez bien amusés avec mon dernier petit quizz.

Que diriez-vous d'en refaire un avec les plantes en fleurs ces jours-ci, hmmm?

Des connues, des moins connues, juste histoire de se faire travailler les méninges botaniques!

Alors voilà! A vous de trouver!

Et vite, parce qu'il y a des redoutaaaaaaables détecteurs/trices de noms latins, parmi vous! ;o))

N°1  : ben dites donc,  il faut mettre le nez dedans, et l'avoir fin, le nez!

001.jpg

 

N°2 : Mon Dieu ! Douze quoi????

002.jpg

 

N°3 : il y a  encore un T-shirt rose qui a dû déteindre...mais que fait Joséphine???

003.jpg

 

N°4 (à gauche): pour le genre, c'est facile! Mais attention à ses peintures de grand chef sioux!!!

N°5 (à droite): il ne fait pourtant pas un temps à coucher dehors...

004.jpg005.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  N°6 : vous aimez le vin nouveau?

006.jpg

 

N°7: il disent quoi, les mots???

007.jpg

 

N°8: il faut bien regarder pour voir ses yeux bridés!

008.jpg

 

N°9: une des deux seules rescapées de cet hiver terrible! Je suis si contente, même si elles ne sont que deux!

009.jpg

 

N°10 : un nouveau venu ombrageux aux feuilles vertes (si, si !!!), mais si charmant....

010.jpg

 

N°11: pour les amateurs de promenades à 4 pattes, qui s'en va 2 par 2, lui...

011.jpg

 

et enfin, n°12: l'ophélie des jardins....

012.jpg

 

Alors, mes chers petits Sésames, allez-vous réussir à me les ouvrir, ces douze portes???? ;o))

Repost 0
19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 07:16

iris-tectorum--chinensis--15-05-12_04.JPGPas beaucoup de temps. Stop.

Petit coup de coeur à partager. Stop.

iris-tectorum--chinensis--15-05-12.JPGEn visite à La Bonne Maison, le célèbre Jardin de Roses Lyonnais, tombée sous le charme d'un grand petit iris. Stop.

Grand par la taille de la fleur, petit par la hauteur totale de la plante (30 à 40 cm).

Et fleurissant en larges touffes, à l'ombre (!!!), sous un énorme cèdre!!!! Stop.

Confidence de la dame du lieu: c'est un chinois!

Mais comme les japonais l'adorent et refusent de prononcer le mot "chinois", ils l'ont baptisé "iris des toits"!

Iris tectorum, c'est lui!

Son feuillage est ample et large, et reste beau toute la saison. Il s'étend assez vite, et se plait aussi bien au soleil qu'à l'ombre. 

iris-tectorum--chinensis--15-05-12_02.JPGLa mi-ombre ayant toutefois sa préférence... En sous-bois, c'est là qu'il se sent le mieux. Comme je le comprends! ;o))

On l'apelle Iris des toits, bizarre pour un amateur d'ombre, me direz-vous!

En fait, les japonaises utilisaient son rhizome, réduit en poudre, pour se maquiller. Mais comme la place est chère, au pays du soleil levant, et réservée aux plantations alimentaires, pour ne pas renoncer à leur poudre de beauté, elles ont imaginé de le planter...en haut des toits!

Remarquez, au moins, là, pas de risque de coup de tondeuse ou de transplantoir intempestif! ;o))

Mais pour la récolte, c'est plus sportif!  Heureusement que les maisons, là-bas, n'ont qu'un étage!!!!

Il en existe une forme blanche, que j'ai vue au Jardin alpin du JB de Lyon, un peu plus tard.

Un iris qui fleurit à l'ombre??? Je prends!!!

iris-tectorum--chinensis--15-05-12_03.JPGD'autant que les feuillages lancéolés, à l'ombre, ça ne court pas...les toits!

Reste à savoir s'il acceptera ma terre et son mauvais drainage...mais qui ne tente rien...

A suiiiivre dans un an ou deux!

Le connaissez-vous? Que donne-t-il, chez vous?

Oups! Vous avez vu l'heure?? C'est pas le tout, ça,  j'ai rendez-vous, moi!

Ahhhh vous êtes curieux? Non, non, pas de charmant jeune homme. Pas de jardin à visiter.

J'ai rendez-vous ....avec un diaaaable !!! Même pas peur!

Et une machine à laver à déménager!

Tppp!.Tppp ! dans mes mimines, et hop, on y va. Oh Hi-ri-sse! Oh Hi-ri-sse! Stop!!! ;o)) 

Bon Week-End tout le monde!!! Stop!

iris-tectorum-15-05-12.jpg

Repost 0
Zephirine - dans Vivaces
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 08:04

centaurea-hypoleuca-john-coutts-14-05-12.JPGJe les avais découverts l'an dernier, "en passant par la Lorraine", au Jardin d'Ode.

centaurea-hypoleuca-john-coutts-14-05-12_02.JPGLa lumière à eux tout seuls.

Une tache rose pur au milieu du vert, un beau matin de mai. Ils attiraient le regard comme un aimant...

Oui, bien sûr, c'est une centaurée. Mais pas de ces centaurées des montagnes qui prennent leurs aises au jardin, s'affalant à qui mieux mieux sur leurs compagnes de plate-bande. Non.

centaurea-hypoleuca-john-coutts-14-05-12_12.JPGUne vraie touffe, bien sage. En tous cas, c'est ce qu'on m'a dit!

Et pour sa première année au jardin, je ne suis pas déçue. Ici aussi, en ce moment, dans ce coin de plate-bande, on ne voit qu'elle...

Il parait aussi que, pour peu qu'on l'encourage en coupant les fleurs fanées, elle continue à fleurir jusau'à l'automne....à vérifier bien sûr, mais ça mérite d'être signalé!

centaurea-hypoleuca-john-coutts-14-05-12_03.JPGDéjà, regardez-moi ses boutons. Rien que ses boutons. Quelle dentelle gracieuse...

Ils sont perchés à 50 ou 60 cm de hauteur. La hauteur idéale, je trouve, pour une vivace à poser au pied d'un arbuste ou d'un rosier. Vous n'êtes pas d'accord?

centaurea-hypoleuca-john-coutts-14-05-12_08.JPGAssez haut pour avoir une vraie présence, assez bas pour ne pas interférer avec son voisin ou sa voisine. Juste ce qu'il faut!

Pour le soleil, bien sûr. Côté terrain, apparemment elle n'est guère difficile.

centaurea-hypoleuca-john-coutts-14-05-12_10.JPGSon petit nom? Centaurea hypoleuca.

Affublée d'un sobriquet: 'John Coutts'.

J'ai cherché à savoir qui c'était, bien sûr, ce John Coutts là.

Eh bien, mes agneaux, bonne chance à vous pour le savoir!

centaurea-hypoleuca-john-coutts-14-05-12_11.JPGDes John Coutts, il y en a autant que de pétales sur chaque fleur!

Au choix! Un écrivain, un photographe, un explorateur du 19ème siècle, un consultant américain, etc, etc...

centaurea-hypoleuca-john-coutts-14-05-12_05.JPGCa me rappelle la dédicace d'un livre, j'ai oublié lequel:

"A celui à qui je dois tout..."

Suivi d'un astérisque....

centaurea hypoleuca john coutts 14 05 12 09Et au bas de la page, l'astérisque disait:

"Ca ne coûte pas cher, et ça fait plaisir à un tas de gens!" ;o))

Eh bien en tous cas, cette centaurée-là, elle aussi, elle fait plaisir, j'en suis sûre, à un "tas de gens"!

Pas les mêmes! C'est nous, les jardiniers!;o)

centaurea-hypoleuca-john-coutts-14-05-12_13.jpg

Repost 0
Zephirine - dans Vivaces
11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 17:25

plat-pays-04-05-12_15-bis.jpgLe temps était si vieux qu'on l'a presqu'oublié...

Lui, c'était un anglais laissé là par la guerre, comme un bois mort flotté laissé par la marée...

Quelle guerre ? Oh, qu'importe...

L'une de ces barbaries qui ne font que des morts,

Et laissent derrière elles des fantômes hagards, des âmes mutilées dans des corps torturés,..

Il était resté là, seul, dans ce coin de Flandres battu aux quatre vents, si vide, si plat, comme un reflet amer du vide qui le hantait.

plat-pays-04-05-12_24-bis.jpgCes alignements d'arbres tordus luttant contre le vent, ces pauvres têtes mille fois tondues, ces casques de branches, échelevés et drus, comme ces files de soldats en haillons qu'il avait vus marcher, marcher encore à n'en savoir que mais. Marcher toujours, penchés d'épuisement, marcher vers un destin qu'ils n'avaient pas choisi.

Ces alignements d'arbres, c'était sa mémoire. Il les comprenait. Lui aussi s'était courbé. Il sentait dans sa chair, dans ses os meurtris, leur douleur sans âge...

Même le vieux moulin aux ailes brisées, décapité par la mitraille, mais toujours debout, c'était un compagnon, un frère d'armes, un point d'appui, solide au poste. Une bouée de sauvetage. Pour le jour des mauvais jours.

Avec sa haie d'honneur, sa double rangée de soldats au garde-à-vous, courbés mais protecteurs, dressés, drapés dans leur ramure en signe de respect.

Comme un phare. Son phare. Dur et  blanc, épargné par la grisaille du monde, salvateur pour les tempêtes à venir.

plat-pays-04-05-12_03.jpgPourtant, il avait eu une autre vie, jadis. Une vie de douceur, là-bas dans ses cornouailles natales.Il y a si longtemps qu'il a presqu'oublié...une autre vie, oui....

Alors il essaya, presque malgré lui, de se raccrocher à ces doux souvenirs. De reconstruire, et de se reconstruire...

Les premières briques formèrent un donjon, presque malgré lui. Il en bâtit un autre, les relia d'une porte. il fallait bien laisser entrer la vie, derrière la muraille qu'il avait érigée pour se protéger le coeur...

 

plat-pays-04-05-12_07.jpg

A son pied, une douve, une eau noire et triste pour s'isoler encore. Pour refléter le ciel, les arbres aux branches maigres, et ses humeurs lugubres, quand il penche sur elle sa silhouette décharnée.  Il n'est pas prêt.

Longtemps, il en resta là, retranché, barricadé dans sa tour de briques au milieu de la plaine, Heathcliff torturé et sombre, isolé dans son Hurlevent flamand....

plat-pays-04-05-12_05.jpg

Puis il fit planter tout autour des haies, de ces denses haies d'ifs, impénétrables au vent comme aux êtres humains, pour mieux se renfermer, pour méditer peut-être....

A l'entrée, il fait camper deux lions, de cette pierre grise qu'on croirait immortelle. En guise de bienvenue, un écusson dressé porte comme un message, trois lunes presqu'éteintes. Ce sont les trois lunes de Pluton, le maître des enfers. C'est de là qu'il vient. C'est là qu'il est toujours.

plat-pays-04-05-12_04.jpg

Un jour pourtant, un de ces oiseaux de mer qui s'égarent parfois dans les plaines du Nord, laissa choir juste au pied de donjon, une petite flaque chaude sur le sol gelé. Une petite flaque toute malodorante, certes, mais dans laquelle sommeillait, source de vie, un grain de vigne vierge venu d'on ne sait où...

Et le miracle eut lieu. Dès qu'il eut poussé ses fines lianes sur quelques mètres, là, le long de la sombre façade, tout à coup, la vie parut plus douce....

Au début, le maître des lieux tenta de l'arracher, muré dans son abîme. Mais il eut beau faire, les lianes revenaient toujours...

Un jour, de guerre lasse, il cessa de lutter. Il comprit que c'était là, enfin, le signe du destin qu'il n'attendait plus.

Tout espoir n'était-il donc pas perdu pour lui? Il fit venir un jardinier ....

plat-pays-04-05-12_36.jpg

 

Avec un ciel si bas... (2ème partie)

Repost 0
Zephirine - dans generalites jardin
11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 06:34

plat-pays-04-05-12_16.jpg

Avec un ciel si bas... (1ère partie)

Il fit venir un jardinier. Intrigué.

Il voulait comprendre cette liane qui, même tranchée, même mutilée, même arrachée, refusait de cesser de vivre.

S'accrochait à son donjon de toute la force de ses vrilles, en apparence pourtant si fragiles.Montait vers la lumière.

Il le regarda la tailler, l'apprivoiser, cette liane si sauvage, mais si vivante.

Du coup lui prit l'envie de continuer, de couvrir les briques tristes de ce beau vert tout neuf.

Comme si une nouvelle peau, fraîche et pure, avait le pouvoir de recouvrir, de faire revivre enfin, même le cuir raccorni d'un vieux soldat fatigué.

Il commença par construire une nouvelle aile, derrière le donjon.

Finie la forteresse. Une vraie maison, cette fois, avec son toit pentu, ses tuiles claires et sa façade blanche.

A son pied, il installa lui-même de ces pommiers en espalier qui lui rappelaient les récoltes de son enfance.

plat-pays-04-05-12_09.jpgPetit à petit, il se prit au jeu.

Une nouvelle aile fut encore ajoutée...

Si le donjon solitaire, si la douve noire marquent encore l'entrée du domaine, la demeure se transforma, prit des allures de manoir anglais, avec ses clochetons, ses cheminées, ses pans de cottage que vinrent habiter quelques clématites....

Mais sur l'arrière, comme s'il ne fallait pas exposer trop vite cette vie toute neuve qui reprenait. Cette harmonie retrouvée entre l'ancien et le nouveau.

plat-pays-04-05-12_20.jpgC'était comme si ses mains, en plongeant dans la terre, y avaient trouvé des racines....Ses racines.

Des mains qui pouvaient encore, malgré le lourd passé, faire naître la vie au lieu de la faucher.

Planter. Tailler aussi, mais en douceur. Reprendre la vie en mains. Sa vie. L'apprivoiser. Ce devint sa nouvelle raison de vivre.

Les haies furent abaissées, certaines même s'assouplirent en boules rondes, douces au regard.

plat-pays-04-05-12_08.jpg

Sur l'arrière toujours, il alla même jusqu'à s'installer un petit jardin secret,. Encore un peu fermé, c'est vrai.

Mais il est long, le chemin, pour se laisser ré-apprivoiser par la vie!

plat-pays-04-05-12_10.jpg

Pas question d'ailleurs d'oublier pour autant ses anciens compagnons,

A eux aussi, il offrit peau neuve...Et les vieux troncs creux, minés par la guerre et le temps, s'offrirent à leur tour un écrin de verdure. Un beau jour de printemps, un cri s'éleva au coeur du plus ancien...un oiseau à son tour, avait trouvé refuge dans le vieux coeur meurtri....

Et c'était comme le premier nid du monde....

plat-pays-04-05-12.jpg

Le jardin, de lui-même, s'étirait en douceur, tissant un lien d'amour entre le vieux monde, celui des soldats du vent qui s'alignaient à l'infini au loin, et la nouvelle vie, porteuse de fruits et de fleurs, qui venait de renaître au coeur de la maison...

plat-pays-04-05-12_23.jpgCela se sut vite, dans le pays.

Pensez : un manoir anglais en plein pays de Flandres! Nombreux furent ceux qui s'en vinrent frapper à l'huis du vieux donjon.

Au début, cela l'agaça prodigieusement. Mais il finit par s'y faire, et même par apprécier ces visites. Certains lui amenaient parfois, en guise de sésame, quelque plante nouvelle pour le jardin. Il fallut créer de nouvelles plate-bandes, au pied des haies trop sombres. La couleur s'installa, dès les beaux jours venus....

plat-pays-04-05-12_19.jpgEt longtemps, longtemps, le vieux soldat apaisé, devenu sage, régna sur ce petit coin de terre flamande où le miracle de la vie, par la grâce d'une graine égarée, avait fait renaître la beauté et l'harmonie au coeur d'un homme...

Puis un jour, oh..longtemps après, il s'éteignit, doucement, sans faire de bruit...

Mais au lendemain de sa mort, les serviteurs découvrirent, nageant majestueusement dans la douve, un cygne magnifique, du plus beau blanc qu'ils aient jamais vu.

Comme le vieux sage, il ployait toujours son cou vers l'étang...comme lui aussi, une fois à terre, sa démarche un peu lourde paraissait traîner derrière lui tous les malheurs du monde, ou la trace de quelque blessure oubliée...

Comme lui, il est toujours un peu grognon quand on l'approche, il parait même menaçant parfois...c'est qu'il veille sur son domaine....

On dit que depuis ce jour, il y a toujours eu des cygnes autour du vieux manoir...c'est l'esprit du vieux sage, dit-on, qui garde le jardin...On murmure aussi, dans le pays, que tant qu'il y aura des cygnes, la guerre ne reviendra pas....   oostkerke-04-05-12_16-bis.jpg

Et si vous tendez l'oreille, vous entendrez peut-être, dans le vent qui fait bruisser les saules du vieux chemin, chanter le coeur du plat pays....

"Quand les fleurs de novembre nous reviennent en mai,

Quand les haies sont  vivantes et chantent sous Juillet

Quand le vent est odeur, quand le vent est en paix,

Quand le vent est Amour, écoutez-le vibrer....

.......le plat pays...qui est le sien.......

plat-pays-04-05-12_17-copie-1.jpg

 

(PS: Je dédie cette histoire à mes chères amies belges, avec qui j'ai eu le bonheur de partager ces quelques jours d'amitié et de plaisir jardinier...Je pense tout particulièrement à celles que j'ai eu l'immense joie de retrouver, huit ans après, leur amitié intacte...Je vous envoie toute ma tendresse..Grand merci à vous, mes amies du chaleureux plat pays! Et à une prochaine fois, qui sait....)

Repost 0
Zephirine - dans generalites jardin
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 08:19

podophyllum hexandrum 06 05 12 03Est-ce que vous avez remarqué le même phénomène chez vous?

podophyllum hexandrum 06 05 12 02Je vous assure que dès que j'ai le dos tourné, les plantounes du jardin s'en donnent à coeur joie, et rigolent sous feuille des bons tours qu'elles sont en train de me jouer.

Tenez, je vous raconte la dernière en date.

Vous souvenez-vous des élections de Miss "Poil-dans-la-feuille" 2009? La huitième dauphine?

C'était Podophyllum hexandrum, qui refusait de fleurir depuis déjà 3 ans.

L'élection de Miss "Poil-Dans-La-Feuille" 2009 !

Trois autres longues années plus tard, je n'ai toujours rien vu venir, en tous cas, pas avant mon départ, il y a 10 jours.

podophyllum hexandrum 06 05 12 04Eh bien, elle a profité de ce que j'étais absente pendant ces10 malheureux petits jours pour :

- sortir un bouton,

- épanouir une fleur tout son saoul,

- perdre tous ses pétales avant que je ne rentre,

- et même me faire un fruit !!!

En tous cas, c'est ce que je crois! Regardez ce qu'il y a en haut de la feuille! C'est bien un fruit, non?

Normalement, il devrait devenir tout rouge...la honte, sûrement, de m'avoir joué un sale tour pareil!

Ca prouve au moins une chose: c'est que la floraison (quand elle a lieu !!!) ne dure vraiment pas longtemps! Heureusement que c'est pour son feuillage que je l'ai plantée! Grrrrr...

Attends un peu, la "podochipie", là. Tu vas voir, dauphine de mon coeur!

podophyllum versipelle 07 05 12Je t'ai ramené de la concurrence, hier : ta cousine chinoise géante, Podophyllum versipelle!

Elle aussi, elle aime les terrains frais, ça devrait lui plaire, ici!

Et au moins, "Pauv'naine" comme dit Annie, on la verra bien, elle! Haute de quelque 70 cm, avec des feuilles de 50 cm de diamètre!

Et si elle est plus polie que toi (vlan!) , et accepte de fleurir en échange de mon hospitalité et de mes bons soins, elle (et toc! Suivez mon regard).....elle devrait me faire carrément des grappes de fleurs pourpres, sous les feuilles...même qu'il parait qu'elles sentent le corned-beef...(du corned beef sur tiges, en chine??? On aura tout vu! ;o))...)

En tous cas, débrouillez vous toutes les deux, allez!

Maintenant que tu as de la compagnie, et de la famille en plus, peut-être vas-tu enfin cesser de faire la caractérielle, tout de même! ;o))

Je t'attends de "podo" ferme, l'année prochaine, toi!

Non, mais, je vous jure.... Pestouille sur patte!

Me faire une fleur, au bout de SIX ans, et se débrouiller pour me la faire dans le dos!!! ;o))

podophyllum versipelle 07 05 12 02

Repost 0
Zephirine - dans Vivaces

Présentation

  • : Un petit jardin du Nord-Isère
  • Un petit jardin du Nord-Isère
  • : Un petit jardin du Nord-Isère... Pour partager, au fil des pages, l'amour des plantes et les émotions que le jardin fait naître, jour après jour, sans se lasser. En toute amitié, et avec le sourire! ;o)
  • Contact

Rechercher

Archives