Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 décembre 2009 3 23 /12 /décembre /2009 07:18

givre 27 12 06 18

Déjà mité, oublié, le blanc manteau...ce fut un vrai déjeuner de soleil décoloré, une illusion de pureté, à peine le temps d'une photo volée   ...

20 12 09 012Histoire de rester "branché", surement, (après tout, c'est son domaine, les branches! ;o)...),.le jardin s'est habillé de guenilles pour Noël, tout crotté, barbottant avec une allégresse de gamin dans sa chère gadoue...

Quant à la jardinière, elle a beau s'accrocher à la moindre minute qui passe, elles lui filent entre les doigts aussi aisément que les gouttes d'eau du ciel...à mon avis, elles fondent elles aussi, les mâtines!
Le temps-peau-de-chagrin rétrécit à vue d'oeil ces jours-ci, le métronome devient fou, l'année 2009 se dépêche, sentant sa fin prochaine,...

chinensis minima 13 12 09Alors je ruse...faute de ces chères minutes pour continuer mes petits billets (doux, j'espère!), je triche...

Certaines m'ont demandé où se trouvaient mes hémérocalles? ....nous en reparlerons, promis, dès que la machine infernale aura repris un rythme moins endiablé...aussi bien des connues, étiquetées, labellisées SGDG...que des bébés d'ici, nés d'une fringale semeuse il y a 4 ans!

En guise de passe-temps, de magazine pour salle d'attente du printemps, je vous ai installé ce matin, là, dans le coin de droite de ce petit "parloir" exigu, un album-photo de mes plus jolis bébés (au départ, plus d'une centaine!)...à feuilleter si le coeur vous en dit!
Leurs noms sont de pure fantaisie, bien évidemment! ;o))
Dites-moi celles que vous préférez!


C'est ce qu'il y a  de bien entre autres, avec les lys-d'un-jour (encore une histoire de temps, décidément...;o)...), c'est qu'ils grandissent vite, et qu'ensuite...hmmm...ce sont de délicieuses pâtisseries-pour-serial-schloukeuse, on peut mettre le couteau dedans, et en faire plein de parts pour offrir à ses amis! Il suffit d'être un peu patient!
Bonne promenade...et bon Noël à tous!
Affectueusement
Zeph

Repost 0
20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 09:33

Un étang, c'est magique...même tout petit, même pas fini, il crée à lui tout seul une "atmosphère"...oui oui, il donne au jardin un sacrée "gueule d'atmosphère'...
J'en rêvais depuis longtemps! Ce nouveau jardin m'a donné l'occasion d'essayer de le réaliser, ce rêve...
Trois ans près le premier coup de pelle, voici quelques images prises au fil des saisons...
Je sais bien qu'en ce moment, je devrais, comme partout, afficher des images de neige et de glace!
Mais une petite voix s'est faite entendre, loin d'ici, qui "voulait voir"...alors voilà de quoi voir! ;o)))

ballade-1bis.jpg

ballade 2bis

ballade 3bis
Si les "planches-contact" vous paraissent bien petites, vous pouvez retrouver toutes les photos, en plus grand, dans l'album que j'ai ajouté, là, à droite, sur la page d'accueil...
(désolée pour l'horrible fonds bleu canard, j'ai essayé de le changer, mais il y a un "bloggobug", apparemment...avec le diaporama, ça passe mieux! ;o))...)
Bonne promenade! ;

Repost 0
19 décembre 2009 6 19 /12 /décembre /2009 09:25

magali 2004


Mon amie Ghislaine m'a fait repenser, hier, à un bien joli camelia de mon précédent jardin, dont  j'ai retrouvé quelques photos à partager...
magali 18 03 05Je ne l'ai pas emmené lors du déménagement, car il faisait partie du décor-des-4-saisons que j'ai souhaité laisser aux nouveaux propriétaires, le long des murs du jardin...
C'est un Camelia japonica, mais un japonica précoce, qui commence à fleurir dès la mi-mars...
J'aime ses fleurs simples, rose doux, ses pétales marqués d'un filigrane de fines veines, comme on imagine la peau de porcelaine translucide des belles dames du temps jadis...
Il est simple, oui, comme je les aime.
Et doux.
Et solide.
Et généreux.
Et fidèle....
Et même si d'aventure, une gangue de blanche neige recouvre un temps ses branches, comme un plâtre posé sur une jolie jambe de jeune fille, un temps immobilisée, cela ne l'empêche pas, au printemps, de redoubler de vigueur, et de retrouver sa joie de vivre, en nous offrant son lumineux sourire...
Son petit nom?
Oh, Je ne vous l'ai pas dit?
Pardon ! Suis-je étourdie!

Il s'appelle Magali.....;o)

(toute ressemblance, ou toute allusion à un personnage existant, n'est peut-être pas tout à fait  fortuite! ;o))...En toute amitié...)
 

Repost 0
Zephirine - dans Arbres et arbustes
18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 07:52

sarah bernhardt 25 05 09


Continuons dans la série rose tendre, si cela vous dit?
sarah bernhardt chinensis minima shouting star 28 05 09 02 Et puis, la gentille Sylvaine-Pénélope, qui attend patiemment depuis 25 ans que "sa" Sarah Bernhart daigne enfin fleurir, mérite bien quelqes petites photos de consolation..et d'encouragement! ;o))
mucha-sarah-bernhardt Ce cher Victor Lemoine, roi des lilas et des pivoines (entre autres!) a bien choisi son nom, quand il a créé cette pivoine en 1906, franchement!
Sarah Bernhardt, la vraie, avait parait-il un caractère....de diva!
Capable du meilleur, du grandiose même, mais aussi...de faire tourner son monde en bourrique!

Et si Mucha l'a associée à "La Dame aux Camelias", c'est probablement qu'il ne connaissait pas la pivoine en question! La "Dame à la Pivoine" lui aurait été comme un gant! ;o)))

Parce que ladite pivoine, franchement,
côté caractère, ce n'est pas ça!

Elle est aussi célèbre, célébrissime même, dans le monde des pivoines, que la Grande Tragédienne des années folles.
Mais ne vous laissez pas avoir par ses beaux airs de Sainte Nitouche, avec son rose tendre et son air sage! C'est une capricieuse de première!
Même la base de données des pivoines (www.paeon.de) regorge de commentaires sur son imprévisibilité. Pas fidèle pour deux sous, la belle diva!
sarah bernhardt 01 23 05 09On la cultive pourtant par milliers de pieds, en Hollande, pour en faire de somptueux bouquets légèrement parfumés. 
Ils doivent avoir un secret, les péonistes hollandais, pour l'avoir apprivoisée !

Car même si je n'ai pas eu à attendre autant que Sylvaine, moi aussi j'ai dû patienter..7 ans avant les premières fleurs, pas plus tard que cette année!

Elle n'a jamais voulu fleurir dans mon ancien jardin...pas plus qu'en pot, dans la ""nursery", chouchoutée, nourrie,et abreuvée par l'arrosage automatique...rien à faire!
sarah bernhardt 02 25 05 09 02
Et puis, cette année, après deux ans de tout-feuillage dans sa plate-bande, et sans que j'aie aucune idée de ce qui l'a décidée...hop! Une superbe floraison, et qui a duré très lontemps!

C'est ce qui doit lui valoir cette réputation de fleur à couper, car elle s'ouvre tout doucement...

Quand elle m'a offert son premier bouton, j'ai bien cru qu'il y avait erreur sur la pivoine..aurais-je mélangé mes "tiquettes"? Eté trompée sur la marchandise?
Je ne m'attendais pas à voir autant de rouge sortir de ce gros bouton ventru! Ni à la trouver si effrangée!
C'est peut-être aussi ça qui a décidé son "papa" à lui donner ce nom? Ses frisettes de Diva-à-la-crinière-rouge? ;o)
sarah bernhardt 03 26 05 09Mais ensuite, fini le rouge!
On s'en tient dorénavent au rose tendre...qui se révèle petit à petit, dans une grande envolée de jupons

Et la fleur grande ouverte est tout simplement par-fai-te!
sarah bernhardt 26 05 09 02Du grand art!
Une perfection de pivoine de rêve!

Une rose ancienne parmi les pivoines, ou une pivoine parmi les roses anciennes, dans la deuxième quinzaine de mai!

Pleine, joufflue, régulière...superbe!
On en oublie ses petits pétales qui continuent de frisotter dans son "cou", les pétales sont magnifiques.... 
Et on craque...

La petite rose Rosa chinensis minima, le geranium 'Shouting Star' (comme par hasard)...se hissent de leur mieux pour approcher la diva!
La plupart de ses fleurs se sont épanouies ensemble, avec un synchronisme parfait!
sarah bernhardt chinensis minima shouting star 28 05 09Et le résultat est somptueux! On a envie d'applaudir, non?
 
Elle a un joli port de tête, gracieux, en plus..
Oh, elle se penche un peu, sous le poids des fleurs, ou peut-être pour saluer son public, mais je n'ai pas eu à lui mettre de corset...
sarah bernhardt 29 09 08
Elle méritait bien qu'on l'attende, quand même!

Et me voilà enrolée dans son "Fan Club" à l'insu de mon plein gré...

A l'automne, elle reprend goût à sa crinière rousse..pas tous les ans, là encore ...


N'empêche, si le père Lemoine avait vécu de nos jours, je suis sûre qu'il lui aurait donné le nom d'une autre star...
'Madonna'?  'Céline Dion'?
A votre avis? ;o))
Repost 0
Zephirine - dans Vivaces
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 06:46
fellowshipAhhh...visiteur amateur de couleurs fortes et de contrastes-choc, tu peux passer ton chemin : ici l'on parle rose tendre, froufrous pastels et compagnie, ce n'est donc pas pour toi! ;o))
Et pourtant, il en faut, au jardin, de la tendresse! L'automne venu, les couleurs tendres vont si bien avec la douceur de l'air et l'inévitable mélancolie que fait naître l'approche de l'hiver...
Je vous avais déjà parlé Aster, il y a quelques temps, avec les Asters blancs
 ( http://zephirine38.over-blog.com/article-36867002.html ),
et mon bel Aster oblongifolius
( http://zephirine38.over-blog.com/article-aster-oblongifolius-l-aster-aromatique-38086665.html ).
Il y a aussi des quantités d'Asters dans les tons bleus, lavande et violets...on en reparlera. Les asters roses sont moins nombreux, je trouve..ou est-ce un effet de mon imagination?
Pourtant ils comptent de vraies beautés, et encore, je suis loin de les connaître tous!
Au jardin de Zeph, il y en a tout une gamme, d'asters roses, pour faire chanter les massifs!
Commençons par le début de la gamme...

DO
cyrille 14 10 06La première note (mais certes pas le bas de gamme!), c'est un de mes préférés...à plus d'un titre!
Cyrille 17 10 05D'abord parce qu'il porte le prénom d'un de mes amis jardiniers préférés...Il s'appelle 'Cyrille'...
Et aussi parce qu'il offre un merveilleux camaïeu de rose tendre et de blanc, selon le degré de maturité de chaque fleur.  Il module aussi bien que les divas qui tiennent la note en chevrotant de la glotte! Do majeur, Do mineur, Do dièse et do bécarre! Sans parler du contre-ut!  
Il est magnifique, en pleine floraison!
Certains le traitent d"ericoÏdes", mais j'en doute. Ou alors, il n'est pas "pure race", car son feuillage est atypique, pour un aster à feuilles de bruyères. Un peu plus large que les ericoïdes, même s'il y a un air de famille, oui...c'est possible!

RE
ericoides pink star 30 09 07ericoides pink star 20 09 07 02Ré, rai, rayon...ah, ça, pour les rayons, en voilà un vrai, d'ericoides! Feuilles et fleurs, que des rayons!
Son petit nom c'est 'Pink Star', et c'est vraiment une star du jardin,quand il "explose" littéralement de fleurs.
Bon, OK, les ericoides, sauf quand ils sont en isolés, ont tendance à se déplumer du bas des pattes (eh..les belles danseuses aussi, s'épilent les gambettes, après tout! ;o)...). Ils prennent parfois l'oïdium, s'ils n'ont pas assez d'air. Pourtant, même avec le feuillage grisé, il a grand air, justement, mon 'Pink Star'! Et il chante juste, quelles que soient les notes..pardon, les plantes...qui l'accompagnent!
Et rien qu'avec son feuillage, du printemps à l'été, il forme une belle masse d'un brouillard de feuilles fines qui allège le choeur des autres vivaces.
Voix de tête, exclusivement...il chante haut, bien au dessus de la mêlée...

MI
anita webb 16 09 06Mi, c'est la moitié..de M. Webb, Je ne le connais ni des lèvres, ni des dents, ce Monsieur Webb. Mais sa douce moitié, si! Et je l'aime beaucoup! 
anita webb 17 09 08Elle s'appelle Anita. Anita Webb, donc.
Rose tendre et semi-double. Discrète, se tenant bien, haute, mais pas trop (1 m?), Un amour. 
Petit "bémol", c'est un Aster de Nouvelle Belgique, pas les plus résistants à l'Oïdium en général, et pas mes préférés, de ce fait.
Mais, une bonne note aussi, la belle Anita, jusqu'ici, n'a pas piqué de crise, curieusement, dans mon jardin...
Et elle est si douce au regard..si elle chante, elle, ce doit être un berceuse...

FA
fellowship 17 09 07Fa, c'est facile à planter! Et facile à aimer...
fellowship 13 09 09 03Mais facile à verser aussi! Impossible de m'en passer, de ce fa là, mais il lui faut un petit corset pour tenir droit, c'est quand même malheureux! Encore un qui se tenait mal étant petit, et que les parents ont laissé faire! L'éducation se perd, ma pôv'dame! ;o)))
Trop de tendresse, peut-être? Car il porte le doux nom d'"Amitié", ce mi-là. Ou plutôt, de "camaraderie".
Aster 'Fellowship'..le cadeau idéal pour les jardiniers qu'on aime bien, avec un nom pareil!
Semi-double, lui aussi, mais avec des cils, mais des cils! D'une longueur incroyable! Pas besoin de Mascara pour les lui étirer, c'est naturel, chez lui! Alors quand il en bat, de ses longs cils, au moment de son Grand Air, en Septembre, qui pourrait résister?

SOL
NA rose 14 10 06Le sol où vous marchez.
NA rose 22 06 07 02Du solide, du costaud. Sans nom, mais un bel et bon Aster Novae ANgliae. J'ai gardé la nostalgie du doux 'Mme Loyau', un très beau cultivar de N.A. justement, vieux comme mes robes, qui illuminait mon premier jardin. Un rose de rêve, doux, satiné surtout, lumineux. Et jamais malade, rien! Un amour d'Aster, cette Mme Loyau...mais on ne le le trouve plus nulle part! Alors je me suis consolée avec ce Sol là, trouvé sur une foire aux plantes, et sans étiquette. Il n'est là que de cette année, il n'est donc pas encore bien montrable, mais dans un an ou deux, vous verrez! ;o)

LA
lilane broussaudier 30 09 07liliane broussaudier 24 09 08 02Là, on arrive dans les graves, dans les roses pourprés. Il se pose un peu là, LA. Il? Ou plutôt "elle". 'Liliane Broussaudier'. Un nouveau venu dans la famille, en provenance d'un beau jardin du Sud-Ouest . Lui aussi a besoin d'un petit corset pour se tenir bien droit...Je ne le connais encore pas bien, mais il a une belle couleur peu courante dans sa famille! Bienvenue! Installe-toi, là, LA-lilane!

SI
framboise des 2 AM 20 09 07framboise des 2 am 29 09 05Non. SI. Non. SI....
J'hésite, car comme c'est un cadeau d'une amie alsacienne, je ne suis pas sûre de son identité...
Sûre que c'est un Novii Belgii, par contre. Déteste être serré aux entournures.
Mais une couleur vibrante et chaude, Superbe avec les notes plus basses, justement!
Il les réveille toutes, en tierce, en quarte ou en quinte!
Je le soupçonne fort d'être 'Winston Churchill', mais ce pourrait aussi être l'un des membres de la célèbre tribu Ballard...
Si quelqu'un dans l'assistance le reconnait, ce serait formidable! Il ne sent pas le cigare, en tous cas!

Ce qui nous ramène à...aÏe..je me suis plantée (si j'ose dire). Il m'en reste un! Appelons le UT, ce sera plus élégant, tiens.
wow NA 01 11 08 02wow NA 01 11 08Non, UT n'est pas russe. ;o)
Encore un tout nouveau venu, et son nom parle de lui-même: Il s'appelle "WOW"!
Et c'est un Novae Angliae, une bonne note pour lui!
Foncé de chez foncé, pour sa famille! La basse de service! Une excellente recrue, je pense!
On attendra son prochain concert avec impatience!


Voilà! C'est tout pour aujourd'hui!
Une petite confidence entre nous: j'en attends un autre, au printemps prochain, superbe!!! C'est 'Kylie'! Mais il faut garder des trucs à vous raconter pour 2010!! Alors chuuuut! ;o)

Mais comme il faut un "bis" à tout beau concert, je vous redonne la gamme toute entière, pour finir en beauté!
tableau
Comment ça, il y en a un de trop?
Ah oui! Pardon, mille excuses, j'ai dû oublier ma calculette au bureau, du coup, je suis perdue! ;o))
Celui du milieu? Ohh, c'est un petit nain qui s'est faufilé au milieu des "grands"! On me l'a vendu pour être 'Kassel', mais ce n'est pas lui, je pense...à vot'bon coeur, si vous le reconnaissez....;o))
Et puis d'ailleurs, il y en a un autre, d'intrus! Qui essaie de se faire passer pour un aster!
Dans la photo du début, celle tout en largeur....saurez-vous le trouver? Le (ou plutôt "la")reconnaitre? ;o)
Repost 0
Zephirine - dans Vivaces
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 06:25
sum and substance 02 07 09
Finalement, qu'est-ce qu'un bon Hosta?
hostas et erables 01 06 09 02A la réflexion, au contraire des indiens, c'est d'abord un hosta vivant!
C'est à dire qui ne ressemble pas à "ça", à gauche (c'est censé être Hosta undulata...), dès la fin mai, à moins que l'on prenne la peine de l'installer dans un cercle magique de bière, de cendre ou de boules undulata avant 03 07 07bleues, éternellement recommencé, façon tonneau des danaïdes, bagne de cayenne ou rocher de Sisyphe!
Ah non, je ne marche pas! Un bon Hosta est un Hosta qui se défend tout seul, ou presque.

Et puis, un bon hosta, ça a des feuilles. Grandes. Très grandes même, si possible. L, XL ou XXL.
Pour les mignardises façon gâteau-apéritif, il y a des concurrentes, brunnera et autres bergenia par exemple. 
Pas à négliger pour autant, certes (j'ai même quelques chouchous, on en reparlera si vous voulez), mais bon.
Hosta à grandes feuilles, donc.

Et un bon Hosta, ça se plait à l'ombre.
C'est pour ça que c'est fait, normalement, non?
Je sais, il y en a qui supportent le soleil .Oh, ça reste relatif, ici! Disons la mi-ombre. Et qui sont parfumées en plus, c'est vrai. Mais c'est autre chose. Là, je parle d'ombre, la vraie.

striptease 14 10 06La floraison? Un peu accessoire, mais bon...si elle est jolie, de préférence avec des fleurs sur 360° autour de la tige, c'est un plus, je vous l'accorde. Quoique ça fane mal, en général, avec les fleurs du bas qui pendouillent, maronnasses en diable, sous les fleurs du haut encore présentables. Bref, ça ne dure pas.
Les feuilles, si.
De préférence, au moins 6 mois sur 12, les feuilles. Si c'est pour se réveiller en juin et se transformer en infâme mélasse dès septembre, pas d'accord, moi!
Un Bon Hosta, à mi-octobre, c'est encore là, même si c'est jaune, comme 'Striptease', là...

Et puis, des feuilles...vite! Pas d'accord non plus pour attendre qu'elles aient atteint leur majorité à 18 ans pour ressembler à quelque chose.
Un hosta poussif non, un hosta poussant, oui.
hostas 16 05 08
Vous allez dire que je suis bien exigeante! Euh..oui! D'autant qu'avec les milliards de milliards de cultivars de hostas que nous a valu la Hostamania de nos cousins d'outre atlantique (là bas, ils font des plante-bandes rien que de Hosta! Des jardins de Hosta! Sont fous...;o))...), avec cette galaxie de Hosta, donc, on peut se permettre d'être un tantinet sélectif, non?
D'autant qu'il y en a beaucoup qui se ressemblent tellement qu'on a vraiment peine à les différencier les unes des autres...
Ah oui, tiens, un autre critère...Reconnaissable. Unique. Caractéristique. Du genre "pas besoin de voir l'étiquette pour savoir lequel c'est".

Bref...j'en ai essayé, euh..un certain nombre! Il y en a eu jusqu'à une bonne soixante dizaine (toutes tailles confondues) en observation, en pot ou dans la nursery.
Très peu ont passé l'examen avec succès, et ont été jugés finalement dignes d'être plantés au jardin.
Alors voilà, si cela peut vous éviter les désillusions des Hosta-dentelle, des Hosta-éclipse ou des Hosta-3-feuilles-en 10 ans, je vous raconte mes préférées?

A tout seigneur tout honneur, la Reine.
Dorée.
C'est elle qui a ouvert le bal, en haut de ce billet.
Dans un gros pot, placé (par hasard!) juste à l'endroit où le soleil levant fait son apparition au petit matin, mais pas longtemps! Juste pour l'illuminer!
Feuilles XXL.
Oh, en pot, elles n'atteindront jamais 1m de large chacune, certes (elles le peuvent, j'en ai vu, au jardin de Bellevue, en Normandie!).Mais de très belles, larges feuilles, qui durent, qui ne se font presque pas manger (ne vous imaginez pas que le pot soit une protection suffisante, ça c'est très très loin de la réalité!).

sum and substance 03 06 08


Son nom, vous le connaissez sûrement: 'Sum and Substance", la reine des Hosta d'or...

sieboldiana elegans 06 05 08Après, il y a a série des sieboldiana.
Pas mal.
abiqua drinking gourd 09 05 07Un peu plus mangeable, gastéropodement parlant, mais supportable.
Version XL.

Poussent bien, en 3 ans on a déjà une belle plante, bien feuillue.
Plus belles d'année en année.

La version standard porte bien son nom: Hosta sieblodiana 'Elegans', à droite. 
Et sa jumelle, à gauche, Hosta 'Abiqua Drinking Gourd'!
abiqua drinking gourd 09 05 07 02La même avec les feuilles en abreuvoir à oiseaux!
Très jolie! 
abiqua drinking gourd 1 09 05 05J'en avais même fait un fauteuil avec accoudoirs, une année! ;o)

Ah oui, j'ai oublié de vous dire. Dans les gros pots, je glisse aussi quelques allium, ou quelques narcisses thalia, pour profiter aussi du printemps, avant que leurs majestés ne se déploient!

sieboldiana elegans et allium 1 09 05 05Leurs grandes feuilles ont vite fait de cacher le feuillage jaunissant des narcisses, et même, pendant un grand moment, ces fines feuilles élancées qui passent à travers les feuilles géantes ne manquent pas de charme...sous le charme (c'est là qu'ils sont, mes pots de hosta géants).
thalia 18 04 09
Ca, c'est pour les "bleues".
Il y en a plein d'autres, de vertes, les Big Daddy, big Mamma et autres. Un peu trop vertes à mon gout. Passons.

Mais dans la famille des sieboldiana, il y a aussi pas mal de panachés!
Si on vous propose Frances WIlliams, allez tout droit en prison, ne passez pas par la case départ, ne touchez pas à vos 20 000 sous!
Le moindre, je dis bien, le moindre petit rayon de soleil filtrant à travers les feuilles vous la transforme en papier carbonne. A éviter comme la peste! Pareil pour Olive Bailey Langdon, malgré sa réputation de résistance plus grande, ou Borwick Beauty d'ailleurs. Beuark!
pauls glory 12 06 08Par contre! Par contre! Paul's Glory, alors là, oui!
Sans réserve!
Une vraie beauté!
Regardez la!!! Superbe, non?
Enfin..Chez moi! (je n'en suis pas encore arrivée à planter des hosta chez les autres pour comparer..quoique.. ;o)))

sagae-24-04-07.jpgJ'ai essayé aussi les plus belles des panachées, toutes chamarées de bleu, de vert et de céladon...

Seulement, pour le moment, aucune n'a passé l'examen avec succès.

Des lambinettes de première, à un point tel que je ne pense pas les garder.
Sagae, tokudama flavocircinalis?
Bingo!  Deux feuilles au bout de 4 ans!
Ca ne "le fait pas", pour moi...et pourtant, je les trouve si belles!
Regardez cette coquine de 'Sagae', les fantaisies qu'elles fait en se déployant !
On croirait le chapeau magique du 'Hardi Potteur'! Que va-t-il choisir? "Pouffe-Souffle"? "Griffon d'Or"? ;o)))

Maintenant, il faut aussi varier les plaisirs, et les formes surtout!

niagara falls 03 05 08 02Toujours en forme de dôme, mais tout à fait différente par les feuilles, il faut que je vous présente la belle 'Niagara Falls'.
Une merveille taille XL!
Jamais mangée ici, pousse vite (pour un hosta).
niagara falls 17 05 07 02D'ailleurs regardez: à la plantation en 2007, et deux ans après, jour pour jour, la voilà cette année!

Vous avez vu ses feuilles?

Vert sombre, côtelées, et toutes ondulées sur les bords?
niagara falls 18 05 09A la moindre averse, elles retiennent des gouttelettes sur leur bord, comme les alchémilles!
Ai-je besoin de vous en dire plus?

A conseiller sans hésiter!
  
krossa regal 28 04 08
Très différente, le Hosta col-de-cygne(oui, je sais, certains disent "la" Hosta, mais je n'arrive pas à m'y faire....) .
Taille L au moins. 
Krossa Regal.
La préférée de la regrettée Princesse Sturdza...

Sa stratégie de défense anti-limaces, à elle, c'est l'apinisme.
Ces sales bêtes ont horreur de ça! Trop fatigant (ou peut-être qu'elles ont peur du Vert-tige? ;o))).

Krossa Regal nous déplie donc dès le printemps de jolies côtes bien raides, bien droites, sans via ferrata possible, façon face nord du K2 ou de l'Anapurna.

Les feuilles, elles, sont perchées tout en haut, hors de portée de la famille Bouftout!

Le résultat est en plus d'une rare élégance...
krossa regal 01 06 09 02

regal splendor 06 06 08 02Elle a une soeur jumelle, bordée de blanc crème, tout aussi réussie, et tout aussi stoïque devant les Ventre-à-terre: elle s'appelle 'Regal Splendor'. Super-belle!

Une petite dernière pour la route? (à l'ombre, la route, 's'pas!)

Bon, je sais, elle est nettement plus petite, disons..ML? Mais je vous en parle quand même.

Elle a une réputation de coquinerie très injuste,à cause du nom scandaleux dont on l'a affublée: c'est 'Striptease'.
striptease 09 06 08Juste parce qu'elle a la particularité de faire des fantaisies en insérant quelques filaments blancs entre les deux verts dont elle est parée.
Mais elle a toutes les qualités.
Pousse vite, régulière, fiable, très rarement endommagée, dure longtemps...tout pour plaire!
A adopter sans hésiter!

Au fait, pendant qu'on y est...si vous en connaissez d'autres, des beaux et grands Hosta dignes de ce nom, et dignes surtout de figurer dans le jardin sans être sous perfusion temps plein, je suis tout'ouïe! Je ne vous ai parlé que de ceux que je connais, mais il y en a tant d'autres...et l'espérience des amis, c'est ir-rem-pla-ça-ble!
Zeph, plantaholique un peu repentie, à force de déceptions...



 
Repost 0
Zephirine - dans Vivaces
11 décembre 2009 5 11 /12 /décembre /2009 03:53

La fin de l'année 2009 arrive, l'heure des bilans et des règlements de compte a sonné!
Tremble, vivace! O toi qui as flemmardé, lézardé au soleil (ou à l'ombre) toute la sainte journée, pendant trois cent soixante cinq jours sur trois cent soixante cinq, sans faire la moindre fleur, sans même essayer de pousser une petite tige...ça va barder pour ton matricule!
Tu vas voir ce que tu vas voir!
Je vais te faire ton "entretien annuel d'évaluation" personnalisé, et publiquement encore!
Oh, et puis non, tiens...j'ai mieux encore! On va  procéder à l'élection de 
                                                            Miss "Poil dans la feuille" 2009
Ca commence, comme le veut la tradition, par un large tour de toutes les régions du jardin. Chacune, ou presque, a sa candidate. Restent 9 prétendantes au titre.
Le jury s'est réuni avec lui-même...et le résultat a été acquis à l'unanime majorité de une voix!
Parce que l'enjeu est d'importance, croyez-moi : la gagnante et ses 8 dauphines gagneront chacune le droit de concourir pour le titre rare de.....
                                                                        Miss Compost 2010
qui sera organisé l'an prochain!

Et en avant pour le défilé!
Non, non, pas de maillot de bain, pas de défilé "muscles, slip et chaussettes" non plus!
De la feuille, rien que de la feuille! Toutes en vert, les miss!
Du vert, rien que du vert! C'est bien là, justement, que le  bât  blesse!
Aucune imagination, ces filles!
Pas le moidre bouton, ni rosette, ni fleurette!
Nada!
Podzébi!
On ne peut même pas les traiter de "cossardes", vu que les cosses, faudrait déjà les fabriquer, et elles sont bien trop fai-néant-es (celles qui ne font rien), feignantes (font semblant de faire kekchose) et feignasses pour ça.

Tin-din!!!!! On ouvre la première enveloppe...la Huitième Dauphine est...
podophyllum hexandrum 18 04 09
Miss Podophyllum Hexandrum!

(clap clap clap!!!)
Malgré sa bonne volonté à ne JAMAIS fleurir podophyllum hexandrum 29 04 09depuis TROIS ans, pour une candidate à Miss Compost, elle a peu de chances de l'emporter, je pense que c'est ce qui a dissuadé le jury de lui attribuer une meilleure place:

Il faut dire qu'elle a produit quand même, ce printemps, trois mignons petits "parapluies" croquignolets...lourd handicap dans ce concours très élitiste!

viola silver samourai 12 04 09
Tin-din! La Septième Dauphine est...
Miss Viola 'Silver Samouraï'!
(re-clap-clap-clap!!!)

Là encore, elle a un handicap de taille: son feuillage...c'est pour lui qu'elle avait été invitée au jardin, il faut le dire.

Mais quand même, pas une seule fleur, moi qui les attendais avec impatience pour les découvrir "en vrai"! 

Et une circonstance atténuante, elle est mal logée...un gros pot de terre cuite vernissée, très élégant certes, mais peut-être pas assez humide pour elle...
Il faut voir, l'an prochain peut-être?


Tin-din! On passe maintenant à la Sixième Dauphine, qui est...yes!!!!!
dicentra cucullaria 23 04 09Miss Dicentra cucullaria!
(clap-clap-clap!)

Gros handicap là encore: être bulbe dans le jardin de zeph, ce n'est pas une situation très enviable, dans une terre mal drainante et compacte...alors OK, tu as droit à une deuxième chance!
Parce que ton feuillage est certes bien gracieux, mais quand même, ce sont tes petits "pantalons de hollandais" tout blancs que je me réjouissais de découvrir, pas tes dentelles!

Surtout qu'elles ne restent pas longtemps, tes dentelles, tu les as rentrées vite fait, cet été! Sixième dauphine, c'est juste!

wulfenia baldaccii 16 01 09Tin-din! Le suspense reste entier...encore 6 postes à pourvoir! Qui sera la Cinquième Dauphine?
Miss Wulfenia baldaccii!
(clap-clap-clap)

Ah...là encore, une place bien méritée! Installée en même temps, et quasiment au même endroit que sa cousine, Wulfenia x schwarzii, quand celle-ci s'est donné la peine de m'offrir une bonne douzaine de jolies hampes bleues, toutes gracieuses et de longue durée...
Toi?
Rien de rien!
Même pas de beau feuillage pour compenser, rien!

Gare, l'an prochain, ma belle!

Tin-din! On se rapproche du titre! La Quatrième Dauphine est donc...
helonias bullata 11 11 08Miss Helonias Bullata!
(clap-clap-clap)
Oh, toi..de toutes façons, je te crois dépressive, alors...pas sûre que tu passes l'année suivante, si je ne te surveille pas de près.(je vous le dis entre nous...elle boit! Comme un trou!)...  Je t'avais pourtant mis les pieds dans le petit ruisseau de l'étang, tout de même! Et puis, je t'en veux doublement, parce que tu as fait semblant...tu m'as montré une espèce de gros bourgeon ventru, là, juste au milieu...j'y ai cru, moi, à ta fleur! Je suis venue te voir régulièrement, espérant chaque fois voir se développer une tige, quelque chose, quoi! Et chaque fois, cruelle déception...rien du tout. Pas bougé d'un pouce! Je suis sûre que tu riais sous cape, méchante! Te voilà en bonne place sur la liste fatidique, tu ne l'as pas volé! Tu sais ce qui te reste à faire!

Tin-din! Là, ça devient sérieux! La Troisième Dauphine est....
Miss Actaea heracleifolia!
actaea heracleifolia 19 09 07(clap-clap-clap)
Toi, tu t'es battue pour l'avoir, ta place de 3ème dauphine..eh bien c'est gagné, tu l'as! Non mais...Tes trois soeurs, les autres Cimicifuges, et même les deux qui sont encore en pot, se sont donné la peine de me faire des fleurs superbes, parfumées en plus, gentiment, sans se plaindre. Alors que toi! Toi que j'ai amoureusement installée en pleine terre, avec du bon compost et tout! Dans un endroit soigneusement choisi, à l'ombre du chêne, avec une belle lumière quand même! Toi, non seulement tu n'as rien foutu de l'année, mais même ton feuillage, tu n'en as pas pris le moindre soin! Tout jaune dès la mi-aout, recroquevillé, et j'ai eu beau t'arroser, tu es restée prostrée et moche de chez moche! Au tableau d'horreur, l'Actea! Pourtant tu étais bien née, j'avais confiance, moi! Un bébé de chez Flos Sabaudiae, normalement, ça fait merveille! Mais il faut toujours qu'il y ait un mouton noir, même dans les plus beaux troupeaux, j'imagine! Si tu continues comme ça, tu sais ce qui t'attend! Tu es prévenue!

Tin-Din! Tin-Din! On arrive au podium final! Le suspense est insoutenable!!! Plus que 3 en lice!
molospermum peloponnesiacum 18 05 09Et la Deuxième Dauphine est...
Miss Molospermum pelopponesiacum!
(clap-clap-clap-clap-clap)

Là encore, le classement est à la "hauteur" de l'effort accompli.
Tu étais censée monter au moins à 80 cm, voire à 1,50m en fleurs. Ah ouiche!
Alors explique moi pourquoi tu ne dépasses pas les 20 cm, hmm?
Deux belles feuilles, certes, mais franchement, rien à voir avec la publicité! Une soucoupe de tasse à café, oui!
Moi qui attendais une somptueuse touffe, avec des feuilles d'assiette à dessert, au moins, comme une fougère en plein soleil!
Et pas la moindre fleur à l'horizon, en plus!
A l'arnaque, je crie!
Deuxième Dauphine, et encore, tu as failli être Première Dauphine, j'ai hésité! Minus, va! Pfff...

Tin-Din! Tin-Din! On est dans le haut niveau de poilitude, là. Des pros!
La Première Dauphine, après bien des hésitations (aucune des candidates n'a dé-démérité!), est...
veratum nigrum 07 04 09 02Miss Veratrum nigrum!
Toi, tu as déjà failli être élue Miss Compost. Parce que tu y tiens, à ton titre de poilue-de-la-feuille! Tu t'y accroches, et ce, depuis des années, je ne les compte même plus! Et pour être sûre de remporter le titre un jour, tu te laisses digérer jusqu'au trognon, la plupart du temps, par la tribu des gasteropodes! Cette année, comble de vilenie, tu m'as laissée espérer! Ca, c'est im-par-don-nable! Tes feuilles sont restées intactes très longtemps, tu m'as même fait deux pousses au lieu d'une. J'ai cru que tu avais renoncé au titre, que tu t'étais rangée? Ah, c'était mal te connaître! Pas la mondre tige, rien! Et tu n'avais fait que te réserver pour les gastéropodes d'automne, en plus! Tu as toutes tes chances, pour l'autre titre, dès 2010, crois moi! Je te vois bien sur ce podium là aussi! Grrr.

Silence dans l'assistance. Le grand moment est arrivé...
Qui sera l'heureuse élue? ..

J'ai l'horreur de vous présenter, dans toute son absence de splendeur, notre Reine de la Flemme cette année, Miss "Poil-dans-la feuille" 2009 en personne, j'ai nommé...
                                      Miss Matthiasella bupleuroides 'Green Dream'
Et on applaudit bien fort notre nouvelle Miss!!!
CLAP CLAP CLAP CLAP CLAP CLAP CLAP CLAP CLAP CLAP CLAP CLAP !!!!!!!!
miss
Ah, elle, c'est une vedette! Une championne de la tromperie sur commande!
Une pub d'enfer, au départ! Des récompenses, comme s'il en pleuvait, et tout un article de la RHS par ci, et "la" plante récemment découverte au mexique en 1954  par là, et les "mieux qu'une euphorbe", "un bouquet de magnifiques fleurs vert chartreuse, à un mètre de hauteur", et tout et tout!
La reine de la pub? Ici, c'est plutôt la reine de l'esbrouffe, oui!
Deux ans qu'elle occupe, à elle toute seule, la meilleure place, si convoitée, en plein centre de ma chère "Bouriatie". Et pour quoi? Pour un vague ramassis de feuilles rase-mottes, pas spécialement remarquables, au ras du sol...et rien d'autre!
C'est ça qui t'a valu cette élection en fanfare, miss! Ton incroyable culot de pur produit-marketing du 21ème siècle!
Tu seras, j'en suis presque sûre, la meilleure candidate pour Miss Compost 2010, ça me parait évident! Je me suis bien "fait eue", en t'adoptant! Alors profite bien de ta couronne, tu l'as bien méritée!!!!

Voilà, chers amis blogo-spectateurs, notre retransmision tire à sa fin...j'espère que le spectacle vous a plu, et je vous donne rendez-vous l'année prochaine, pour l'élection de "Miss Poil-Dans-La-Feuille 2010" bien sûr!
Merci de votre fidélité! ;o)))



(et si vous vouliez me donner les résultats des élections dans votre propre jardin, surtout n'hésitez pas! Ca m'intéresse, la presse people botanique! ;o))...) 

Repost 0
9 décembre 2009 3 09 /12 /décembre /2009 06:41

Plusieurs des rosomanes parmi mes honorables visiteurs se sont plaints, eh oui...de l'absence (toute relative!) de leurs chers rosiers dans ces pages...
Ok! Je m'exécute! ;o)) Parlons donc rosiers...
Il faut d'abord avouer que dans mon pemier jardin, j'en avais planté plus de 200, pour la grande majorité, des anciens...
Ici, pas question d'aller si loin, la topographie des lieux ne s'y prête pas.
Et les premières plantations ont d'abord concerné des zones ombragées. Les rosiers sont bien prévus, mais surtout dans les plantations futures, au centre, bien ensoleillé, du jardin...
Ceci dit, pas question de me passer de mes chères roses anciennes!
La première étape a donc commencé en mai 2006, quand le terrain a enfin été prêt, retourné, nourri, égalisé...la pelouse semée!
Voilà donc ce que ça donnait, il y a 3 ans, fin mai:

En maîtresse de maison organisée, il a bien fallu que j'installe d'abord les "meubles" (arbres et arbustes), avant les "bibelots"! 
Ce qui fut fait pendant tout l'été et l'automne 2006...en Octobre, on en était là:

Ca commence à ressembler à un jardin, mais il faut encore beaucoup d'imagination!
Puis, laisser faire Dame Nature...Deux ans après, au printemps 2008, fin mai, c'est déjà mieux, non? ;o)

Parce que, il faut que je vous dise...en fait, voilà ce qui est prévu dans ce coin-là:
- à gauche, une "allée forestière". Dans, hum.."quelques" années, les arbres plantés de part et d'autre (tous prévus pour environ 6 à 10m de haut, adultes), pourront, j'espère, rejoindre leurs frondaisons au dessus de l'allée forestière...ce sera la promenade ombragée, le royaume des hydrangea, hostas et autres délices des sous-bois...
- mais plus au centre, comme en cercle concentrique, là, c'est "l'allée goulinière".
Pourquoi "goulinière"?
Eh...parce que mon rêve, c'est que ça dégouline de roses, bien sûr..
Mais avant de dé-gouliner, il faut bien, au départ, que ça "gouline"!
Logique, non? ;o))
J'y ai donc planté, en lisière des arbres de l'allée forestière, toute une série de grands rosiers arbustes, avec la ferme intention de ne les tailler que vraiment au strict minimum, une fois par an, "quand ils seront grands", (et moi aussi! ;o)...)
Prévu aussi de les encadrer de quelques tuteurs, façon corset pas trop serré (il faudra qu'on en reparle, vous aurez sûrement de bonnes idées), pour les aider à se monter un peu du col au llieu de s'esclafouérer, bref, à créer un bel écrin en hauteur pour les plantations de vivaces à leurs pieds...vous voyez ce que je veux dire?
Voilà l'idée.

La sélection fut sévère....les expériences des amis, mises fortement à contribution...
Avec quelques alea, d'ailleurs!
- Qui est-ce qui m'a eu l'idée géniale de me conseiller de planter par groupes de 3, des monstres comme 'Guirlande d'Amour' ou 'Sally Holmes', hmm?? On se dénonce? ;o)))
Le problème a été résolu deux ans plus tard, rassurez-vous, pour le plus grand bonheur des copines, car un seul pied suffit laaaargement dans mes pauvres massifs...Ah, ils voient grand, les rosiéristes! Et large! 
Prendre mon pauvre petit pré-rectangle pour le parc de Versailles! Quelle idée!!! ;o)))
- Et qui encore m'a encouragée à garder en arbuste libre cette énorme liane de Rosa lucens? hmmm? Ah ouiche! Il y a déjà deux ans qu'elle a entrepris d'escalader, et même de dépasser, la haie de plus de 3 m qui borde le jardin, côté rue!  Arbuste, elle? Vraiment! ;o)))
Pas de nom...la "coupable" se reconnaîtra d'elle-même! ;o))

Voici donc la galerie des heureux élus...
Depuis le "haut" de l'allée goulinière (oh, la pente doit facilement dépasser les 1%! ;o))...), on trouve donc:
- Rosa lucens erecta, une vraie liane, je vous le dis tout net...superbe camaieu de rose pâle et de blanc, d'une incroyable abondance, pendant 6 bonnes semaines en Juin et Juillet!
- 'Guirlande d'Amour", l'un des plus célèbres rosiers de Louis Lens...Ah ça, de l'amour, elle en donne, et en reçoit...mais le sien, c'est un peu l'amour vache, parce que, pétard de pétard, elle s'accroche, la Guirlande, j'en sais quelque chose!!! Mais elle a le bon gout, pour un rosier blanc, de faner à peu près propre. Et de remonter avec beaucoup de bonne volonté..quand il ne fait pas trop chaud (cette année, bernique, ou presque..mais ils ont tous fait plus ou moins la grève de la remontée, cette année, chez moi!)

- Ensuite, c'est Rosa cantabrigiensis, un adorable et énorme arbuste au feuillage léger de pimprenelle, parsemé dès début mai d'innombrables églantines beurre frais, tellement plus douces que celles de Canari Bird ou du rosier du père Hugo, avec un doux parfum, très printanier justement...et de belles couleurs mordorées à l'automne. Je l'adore!
Il a remplacé avantageusement, dans mon coeur, le beau 'Fruhlingsgold' de Kordes, que j'avais planté dans mon premier jardin...magnifique, mais vieillissant mal, au bout de 8 ans, tout en bois, raide et déplumé du pied...mais ses fleurs et son parfum, très spécial, étaient un enchantement! 
- à ses côtés, une petite merveille de rosier arbuste, 'Fleur de Sardaigne' ou 'Belle de Sardeigne' avec un "e", il a eu plusieurs noms pour des raisons pas très nettes...mais avec ses grappes de petits boutons rouges au sein desquelles éclosent de délicieuses petites roses en camaieu de rose et blanc, remontant tout l'été (sauf cette année, évidemment), souvent encore en fleurs en novembre-décembre, c'est un de mes chouchous. Pas de parfum, mais une grâce incomparable! C'est un rosier de Dominique Massad, bien trop peu connu à mon avis! Il se bouture d'un rien!

- Plus loin, voici 'Princesse de Nassau'. Il met du temps à s'installer, mais ça vient! Outre son petit feuillage fin, très abondant et très sain, pas tout à fait "de pimprenelle" mais presque, il a un gros atout: il fleurit après tout le monde! Il attend fin Juin pour commencer, mais ensuite, il ne s'arrête plus guère jusqu'à l'automne.
- ..et ma chère 'Complicata'. On ne la présente plus! D'immenses églantines roses, en coupe large, tout le long des branches, comme pour cantabrigiensis, mais en plus grand. En laissant choir ses pétales, elles garde encore pendant des semaines ses délicieuses couronnes d'étamines d'or, comme autant d'étoiles posées sur son manteau de verdure....Ensuite, elle les transforme en gros fruits orangés, qui persistent une partie de l'hiver..

- Prochaine étape, la célèbrissime Ghislaine de Féligonde, un peu en retrait, mais la mi-ombre ne lui fait pas peur.
Elle remonte un peu, et le fera sûrement davantage quand elle se sera installée confortablement dans les branches de l'érable et du noisetier qui lui servent de dossier de chaise...
- et à ses pieds, le fameux 'Trier' du révérend Pemberton, à l'origine de la plupart des hybrides de moschata.
Assez tardif, lui aussi, et très remontant,avec un doux parfum de rosier musqué....

- Un peu plus loin encore, voici la belle Sally Holmes, et ses églantines qui hésitent entre le corail et le blanc.
Très remontante, elle aussi!
Son parfum est léger...
-Derrière elle, Phyllis Bide, vous savez?
La belle Phyllis qui file le parait amour avec ce coquin de 'Prince Charles'!
Je vous en ai déjà parlé (voir "Camilla n'a qu'à bien se tenir")

-Puis on commence à descendre un petit peu, côté hauteur, car on arrive au bout de l'allée goulinière...voici deux de mes chers rosiers Bourbon, Louise Odier d'abord, un très beau rose franc, en belles boules très parfumées...remontante, elle aussi...
- Et "la" rose parfumée par excellence, sa complice Mme Isaac Pereire'. Croyez-moi, ces dames se sont inondées de parfum, avant de venir éclore dans nos jardins. Ce sont des merveilles, et j'ai la chance que ces rosiers se plaisent bien chez moi... pas de maladies, et une floraison magnifique, pratiquement jamais sans fleurs de l'été, avec une forte remontée en automne, qui se prolonge là encore jusqu'aux gelées...

Voilà. L'allée continue encore un peu, mais avec des rosiers plus modestes, on en reparlera à l'occasion.
Vous en avez votre compte de rosiers pour aujourd'hui, je pense, mes beaux messieurs les rosomanes! Non? ;o)))
Une dernière image...un petit bout de l'allée goulinère, en ce printemps 2009...pour nous faire patienter (presque 5 mois encore!) jusqu'au joli mois de mai 2010....

Repost 0
6 décembre 2009 7 06 /12 /décembre /2009 08:24

Un petit jeunot, juste arrivé cette année au jardin, et qui se permet déjà des fantaisies!
Geranium sylvaticum 'Ice Blue', aux délicates fleurs lavande pâle, a refait cet automne une belle tige florale, et m'offre une petite fleur, de temps en temps, depuis mi-novembre. Il y en avait encore une il y a deux jours, mais la gelée d'hier a dû mettre bon ordre à cette ardeur inhabituelle.
Peut-être un cadeau de bienvenue? Content d'avoir enfin les racines au large? Qui sait?

Les Geranium sylvaticum, sauf exception, sont plutôt des geranium de printemps. Leur période de gloire, c'est plutôt le joli mois de Mai!

Un bon mois de fleurs, perchées à un 60 cm de hauteur, dans les coins ombragés du jardin.
Pas question donc de rivaliser avec les 'Rozanne' et autres 'Dilys', sur la durée.
Mais..ils ont pour eux un superbe feuillage abondant, en belle touffe ronde, qui ne s'écroule pas et reste beau tout l'été et l'automne...tant que que terrain ne sèche pas trop, car ils détestent la sécheresse, dit-on.
Quoique. Cette année particulièrement sèche n'a pas semblé leur être difficile à supporter, ici!
Il faut reconnaître que ma terre argileuse conserve bien l'humidité, en profondeur.
Ce sont vraiment, pour moi, des plantes faciles à vivre et à marier.
De celles qui unifient la plate-bande, par leur masse régulière et sage,

Je les ai découverts à travers G. sylvaticum 'Meran' (Jardin du Morvan), il y a une dizaine d'années, qui ne m'a plus quitté depuis!

Il est assez proche du type, d'un beau bleu violacé, et ne m'a jamais déçue.

Puis c'est au cours d'une ballade dans le Parc Floral de Vincennes que je suis tombée en arrêt devant une touffe somptueuse de G. sylvaticum 'Angulatum'!

Un rose pâle à émouvoir une cuisse de nymphe, quelques veines plus soutenues, et couvert de fleurs!!!
Mais pour le dénicher, celui-là, ça a été une autre paire de manches!

J'ai fini par le retrouver, des années plus tard, et il ne m'a pas déçue, lui non plus!
Réinstallé au jardin il y a deux ans, il semble s'y plaire...

Par contre,son petit frère, G. sylvaticum 'Wanneri', cadeau de mon amie Marlène la danoise, est nettement moins vigoureux.

Plus bas aussi, et il peine à s'étoffer malgré mes soins...

Dommage, car il est aussi très délicat, d'un ton un peu plus soutenu qu'Angulatum'.
C'est lui, là, juste en dessous.
Un autre très beau sylvaticum, bien vigoureux et florifère, c'est l'albinos de la famille, G. sylvaticum 'Album'.

En véritable albinos, il a même les yeux roses! Enfin, les étamines, je veux dire! ;o))
Très lumineux au jardin, quand il est en fleurs. D'autant que ses fleurs sont grandes, pour un sylvaticum!

Il en manque un à mon bonheur...

Non qu'il soit rare, en fait, mais je n'ai pas eu de chance avec les 2 tentatives que j'ai faites pour le trouver, jusqu'ici...rupture de stock, et par deux fois..grrr..

Lequel?
C'est G. sylvaticum 'Amy Doncaster'. Il parait que c'est l'un des rares geranium à être bleu.
Vraiment bleu.
Bleu soutenu, avec un tout petit coeur blanc.
Mais je l'aurai un jour, je l'aurai! ;o))

Repost 0
Zephirine - dans Geranium vivaces
4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 07:36

Anemone, "fleur du vent"...jolie nymphe aimée du Dieu Zephyr...ce doit être pour ça que j'ai un faible pour toi, moi aussi!
Je viens d'installer, en lisière du jardin, quelques-unes de ces Anemones nemorosa qui tapissent les sous-bois du pays, au printemps, puis, pffft...disparaissent l'été venu.
De vrais sous-marins! Et pourtant, non, "nemorosa" ce n'est pas la "Rose du Capitaine Nemo": d'abord elle est blanche (enfin...la plupart du temps!)
C'est elle, la "vraie" Anemone des bois. Nemorosa, en latin, c'est exactement ça: "des bois"!
D'ailleurs, j'ai longtemps fait une erreur classique, avec elle, en l'appelant "nem"e"rosa"!
(Euh...ne pas confondre non plus avec "Meme rosa", ça, c'est encore une tout autre histoire! ;o))...)
Ne-mo-ro-sa, vous dis-je, donc.
C'est aussi l'un de ces chaînons manquants entre bulbe et vivace...une tubéreuse! Elle a en fait des racines charnues, grosses comme une mine de crayon, en nettement plus tordu, je précise!
Elles courent sous la surface en se ramifiant, et de loin en loin, en émerge une jolie touffe de feuilles toutes découpées. Dommage d'ailleurs qu'il soit si fugace, ce feuillage, car il est bien joli!
Dans mon premier jardin, elles avaient colonisé tout le pied de la longue butte qui me servait de tas de compost, au fonds du jardin, sous le grand chêne...quel spectacle, au printemps!
Pour les installer, donc, il suffit théoriquement d'un bout de ce rhizome, étalé à un centimètre sous la surface, c'est tout! Seulement....elles ne supportent pas d'être trop de sec, les mines de ces crayons-là! Pire que les pointes de feutres!
Alors pas question de les faire voyager, ou alors, bien enveloppées dans un bout de sopalin humide, et encore...pas si facile, donc!

C'est quand même curieux, non: les plantes des bois aiment toujours une ambiance humide, presque toutes!
Alors que dans nos jardins, nous, dès qu'on a, ne serait-ce qu'un seul arbre à proximité, il pompe toute l'eau, et assoiffe toutes les plantes avoisinantes!
Quel est donc ton secret, Dame Nature, pour garder ainsi tes sous-bois humides, malgré la quantité d'arbres et la densité de racines qui va avec??? Mystère...

Une anémone des bois, donc, a priori c'est blanc. Sauf que...un jour, en m'arrêtant sur une aire d'autoroute, du côté de chez Anne-Marie, là haut, vers Besançon, que vois-je? Des tapis d'Anemone nemorosa, partout, bien blanches...et par ci, par là, des anémones..roses! Et avec un beau feuillage pourpré, en plus! Superbes! 
Est-il besoin de vous dire que j'ai immédiatement sorti de mon coffre le petit "Nécessaire à schlouker" qui ne me quitte jamais! Si Poulerousse a toujours dans sa poche "un aiguille toute enfilée, un dé et des ciseaux", Zeph, elle, ne se promène jamais sans son couteau de poche, un transplantoir, deux ou trois bouteilles plastiques d'un demi-litre, et quelques sacs plastiques!
Oups..j'ai un doute, là, d'un coup! J'espère qu'elles ne sont pas protégées, les anemones des bois? Si? Non, impossible; avec les tapis de plusieurs kilomètres carrés qu'on rencontre dans nos forêts, je n'imagine pas qu'elles puissent être en danger d'extinction!
 Bref, si je vous confesse mon larcin, c'est plutôt pour vous décourager d'en faire autant, et de vous laisser séduire, comme moi, par une fleur bien rose et une feuille pourpre...
Car une fois transplantées...oh, elles ont repris, oui!...je les ai emmenées avec un peu de leur terre natale (comme les vampires!) bien humide, dans des fonds de bouteille...et rempotées à la maison, dans un bon mélage de terre du jardin et de compost.
Mais au printemps suivant, grave déception! Rien que des feuilles bien vertes et des fleurs blanches!!!
Je crois que j'ai compris, d'ailleurs...il doit falloir quelque chose, dans la terre, pour que cette teinte rose apparaisse..et dans la terre de mon jardin, il n'y est point, ce petit quelque chose! Quel dommage! Je les aimais bien, mes anemones pourprées!

Du coup, pour varier les plaisirs, j'ai ajouté depuis 2 ans, quelques variantes...blanches, toujours, mais un rien différentes!
- la célèbre 'Vestal', au coeur tout'empomponné, quoiqu'elle ne me paraisse pas si double que ça, chez moi...mais elle est bien jolie, en tous cas.
Ne vous laissez pas non plus avoir par les belles photos en gros plan des magazines! Vous êtes prévenus! Elles y paraissent énormes, façon grosse marguerite, mais chaque fleur fait, à tout casser, un centimètre de diamètre!

- et une autre curiosité...ah, celle-là, il n'y a pas grand monde qui la connaisse!

Il existe plusieurs variétés doubles, comme 'Bracteata pleniflora ou pluriflora'; mais elles ont des grandes bractées vertes sous une fleur blanche, en fait.
Celle que je vous montre est différente!

Elle a été trouvée par Matthias Thomsen, un grand spécialiste des hellébores, au cours d'une de ses expéditions botaniques dans le massif du Stammerberg, en Allemagne.

D'où son nom : Anemone nomorosa 'Stammerberg'
Et il m'a fait l'amitié de m'en offrir un petit bout...merci Matthias!

C'est en fait une fleur totalement "bracteoide"!

Et du coup, elle est deux ou trois fois plus large que les classiques nemorosa! Une vrai beauté!

Voilà pour les "anémones des bois"..mais il y a aussi les anemones...des forêts! Attention! Ne mélangez pas! Les bois et les forêts, même dans Mon Beau Sapin, on fait la différence! Alors il doit bien y en avoir une!
Pour ce qui me concerne, je ne suis pas sûre de détenir la moindre "clef de détermination", comme disent nos distingués botanistes, pour faire la différence...du moment qu'il y a des arbres, moi....;o)))

Mais pour les anemones, apparemment, la différence est bien nette! Car Anemone sylvestris, celle des forêts donc, n'a rien à voir avec sa petite soeur des bois!
D'abord elle est nettement plus haute, quinze centimères, je dirais...ses fleurs aussi, sont nettement plus grandes.

Et puis, elle fleurit plus tard...et refleurit souvent, en cours d'été, et jusqu'en automne! Il y avait encore une ou deux fleurs, au jardin, en Octobre!

Une pure beauté de crépon blanc, cette anémone sylvestre.

Toute rougissante, la nymphe, au moment de déployer sa jupe blanche....
Je ne la cultive pas depuis très longtemps, mais je trouve que c'est vraiment une recrue de choix!

Et regardez-moi ce petit coeur..."fondant aux noisettes"!? ;)


Et enfin, j'ai gardé un petit peu de couleur pour la fin! 
Anemone nemorosa, (celle des bois) a une bien jolie descendance...suite à un mariage (arrangé, je pense!) avec Anemone ranunculoides, une autre sauvageonne aux fleurs jaune vif. Je ne la cultive pas, celle-ci...au printemps, elle ressemble un peu trop à cette envahisseuse de ficaire pour que j'aie besoin d'en rajouter, du jaune vif!
Mais le croisement des deux, baptisée Anemone x lipsiensis (on la voit aussi sous le nom de xseemanii...), est une beauté délicate et douce...un jaune beurre frais, bien tendre, raffiné, enchanteur! Regardez-moi ça!


Même comportement que sa maman (les mines de crayon), tout aussi rase-moquette, mais un doux petit soleil printanier, pâlichon mais si lumineux!
J'ai aussi planté au printemps quelques "mines" d'une variante à fleurs semi-doubles, Anemone x lipsiensis 'Sioux', et j'attends avec impatience le printemps prochain, pour voir si elle a réussi à s'installer, et à quoi elle ressemble "en vrai"!!!
Il existe encore bien d'autres variantes de la nemorosa, des roses, des bleues, des formes plus ou moins doubles...je ne les ai pas toutes découvertes encore, mais si je croise leur route...hmm....il n'est pas impossible que je me laisser tenter! ;o)))



Post Scriptum, samedi 5 Décembre:  Anemone Sylvestris au jardin, ce matin....

Repost 0
Zephirine - dans Vivaces

Présentation

  • : Un petit jardin du Nord-Isère
  • Un petit jardin du Nord-Isère
  • : Un petit jardin du Nord-Isère... Pour partager, au fil des pages, l'amour des plantes et les émotions que le jardin fait naître, jour après jour, sans se lasser. En toute amitié, et avec le sourire! ;o)
  • Contact

Rechercher

Archives