Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 19:34

 

Schlouker : Origine : Mon amie Claire, l’Alsacienne.

« Tu prends un p’tit stück (prononcer « Chtuck »)…et schlouk ! »

Se dit de toute méthode de division ou de bouturage, plouf-direct dans la terre de préférence, destinée à partager une plante avec ses amis.

Par extension :un schlouk, je schlouke, le schloukage,
"Une serial-schloukeuse" (c’est moi !)  

 

Plumicher : Origine : mes enfants (il y a longtemps !)

Du verbe éplucher, d’où éplumicher (éplucher avec douceur),

puis « plumicher ».

Plumicher un pull-over, un phlox, un chat, etc…

Très doux, très délicat, très fun!

Excellent pour la santé, celle des plantes, des gens, des chats, etc...

 

Abouser (s’) : ah, çà, je ne l’ai pas inventé, c’est du parler stéphanois.

Introduit en Isère par mon amie Tchipette, s’y est naturalisé avec

bonheur.

Référence : la grâce et la délicatesse d’une éjection bovine arrière, atterrissant délicatement dans une prairie verdoyante. Le bruitage n’est pas nécessaire, par contre.

Le parfum non plus.
Seul l’aspect esthétique compte.

Abousator : surnom affectueux décerné à l’aster N.B ‘Eventide’.

Egalement employé pour certains chats légèrement enveloppés (façon Obelix), s’étalant langoureusement sur un carrelage chauffant, l’hiver.

           
Nidouiller : de « nid » et « douillet ». Introduction 2009.

Consiste à s’éviter tout risque de repiquage intempestif, en semant directement une graine dans un petit nid de terreau, douillettement installé dans un godet de vraie terre de jardin.

Un genre de bouchée-à-la-graine, en somme.
Synonyme: "Jouer à Niche-Godet"

Ne pas confondre avec « niquedouille », non mais, des fois ! 

 

Crouch-crouch : Origine : une chenille nommée Ploum, dans les années 70.

Matériel nécessaire : 8 ongles relativement courts, au bout d’un nombre équivalent de doigts mis en croche. Les pouces ne sont pas admis.

Consiste à gratouiller verticalement, de bas en haut, avec douceur mais fermeté, la zone du dos correspondant à l’attache du soutien-gorge, surtout chez les mâles.

                   On peut étendre le crouch-crouch aux épaules, et même à la

          nuque jusqu’aux premiers cheveux, mais cette fois, de haut en

          bas.

          Requiert une pratique régulière pour atteindre un bon niveau

          d’expertise.

Particulièrement conseillé aux jardiniers, qui disposent naturellement du matériel adéquat.

Les séances de crouch-crouch ne sont actuellement pas remboursées par la Sécurité Sociale, ce qui constitue un scandale éhonté (tout comme le chocolat et le foie gras, médicaments anti-stress pourtant notoirement reconnus, eux aussi, comme d’utilité publique).

Contre-indications : Généralement très bien supporté. Pas d’allergies connues, ni de risque de surdosage. A éviter au bureau.
Effets secondaires: quelques crises de fou-rire ont été signalées. Sans danger immédiat.


Amnésie dirigée: affection chronique des voies neuronales.

          Très courante,particulièrement chez les jardiniers amateurs.

          Symptôme: des phrases ou des parties de phrases (lues ou

          entendues), s'effacent automatiquement de la mémoire du sujet

          atteint.Une "erreur d'impression", en somme.

           Exemple: "Le Camelia, une plante de terrain acide à la floraison

          spectaculaire". Les mots en italique sont carrément occultés.


Labels zephiriniens :

CSS : Ca Se Schlouke!
CSB : Ca Se Bouture!
CSN : Ca Se Nidouille! 

Partager cet article

Repost 0
Zephirine - dans anciennes pages

Présentation

  • : Un petit jardin du Nord-Isère
  • Un petit jardin du Nord-Isère
  • : Un petit jardin du Nord-Isère... Pour partager, au fil des pages, l'amour des plantes et les émotions que le jardin fait naître, jour après jour, sans se lasser. En toute amitié, et avec le sourire! ;o)
  • Contact

Rechercher

Archives