Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 19:31

L'iris, la Dame et le rat

Il était une fois un bel et jeune Iris tout fier dans son beau costume bleu et blanc du dimanche...
Une dame qui passait par là, tomba amoureuse du beau jeune homme, et lui offrit son jardin pour qu'il s'y épanouisse tout à son aise...
Tout alla bien la première année...Maître Iris fleurissait, la dame était heureuse...

 
Mais un jour, un énorme rat des champs tout velu, qui passait par là, jaloux de leur bonheur, alla nuitamment attaquer le bel Iris sans défense, le mordant sauvagement jusqu'à le laisser pour mort, racines sectionnées, son beau petit ventre rond tout rongé et meurtri, ses pauvres feuilles pendant mollement vers le sol...


Le lendemain, la dame rendant visite à son ami, crut mourir de chagrin...elle ramassa le malheureux, lui installa un nid douillet dans un joli pot de terre, lui apporta son meilleur compost, le fit boire, juste ce qu'il faut pour ne pas augmenter ses souffrances...rien n'y fit...la gangrène s'y mit !
La dame, au désespoir, décida de tenter le tout pour le tout...elle aiguisa son grand scalpel, le désinfecta à l'alcool, et coupa les chairs malades avec une précision de chirurgien, pour conserver le plus possible de chair à son pauvre malade....

Il crut sa dernière heure venue...pendant un an, il fut entre la vie et la mort, dans son pot de douleur....puis, petit à petit, le miracle s'opéra...la plaie cicatrisa, un couple de jeunes feuilles sortit sur le côté le moins abîmé...la dame se reprit à espérer...


Entre temps, la dame décida de s'installer sous des cieux plus cléments...elle transporta donc avec précaution son ami dans sa nouvelle demeure, où il sut mettre à profit une autre année de convalescence en pot pour retrouver ses forces.

Quand elle jugea qu'il allait mieux et pouvait de nouveau retrouver le monde, la dame l'installa, par un beau soir d'été, dans une plate-bande surélevée, assez ensoleillée, mais bien drainée...et continua ses soins attentifs...


Alors pour la remercier, pour lui montrer combien il avait compris ce qu'il lui devait...le bel iris décida de faire à son amie un cadeau exceptionnel...
Il se souvint de cette histoire, que lui avait racontée son arrière-arrière grand père, autrefois...celle de ces trèfles, qui pour porter bonheur aux humains, leur faisaient parfois don de quatre feuilles au lieu de trois...
Il se dit que peut-être, en faisant quelque chose d'extraordinaire, il pourrait lui apporter, à son tour, un peu de bonheur ?
Mais combien de pétales fallait-il? Quatre ? Oui, mais il voulait faire encore mieux que le trèfle...
Alors il souffla, il s'enfla, il fit tant et si bien qu'au printemps, il put offrir à sa Dame non pas une, mais deux fleurs porte-bonheur : une à 4 sépales, comme les trèfles, et une à CINQ sépales, pour que son bonheur soit unique...

Et ils vécurent heureux jusqu'à la fin ...de ce printemps là...



Le Lapin Bleu

Il était une fois un petit lapin gris aux beaux yeux noirs...il était né avec le printemps, dans un terrier caché dans le bosquet d'un jardin....le jardin de la Bonne Fée Tchipette....
Oh, il n'était pas encore bien grand, juste un petit garnement de lapin qui n'arrivait même pas à redresser ses deux oreilles en même temps...
Tous les matins, au lever du soleil, à l'heure où la bonne fée venait saluer ses fleurs préférées, Jeannot Lapin sortait de son trou, caché dans l'herbe, et guettait son passage....
Son déjeuner préféré, c'étaient les jeunes pousses tendres de cette belle fleur bleue qui poussait, là, tout près de son terrier...et Petit Lapin aimait beaucoup, mais alors, beaucoup s'amuser !!!
Alors il guettait le passage de la fée...elle allait toujours saluer en premier sa belle fleur bleue, maugréant toute seule devant les dégâts faits par ces coquins d'escargots...Eh…elle ne savait pas la pauvre...
Hi,hi,hi, faisait Jeannot Lapin caché dans l'herbe...
La voilà passée....vite, vite, un petit coup de dents dans la belle touffe bleue...quel régal...et hop ! Ni vu ni connu, le voilà de nouveau tapi dans l'herbe...

Dame Tchipette, au retour de sa promenade, ne manquait jamais de repasser devant sa belle fleur bleue...et tous les matins, ô surprise, à son retour, une nouvelle pousse disparue…

Elle avait beau se pencher, fouiller les alentours, rouspéter de tout son coeur, ces diables d'escargots s'étaient volatilisés....
Jeannot Lapin se roulait de joie dans l'herbe, à la voir ainsi chercher des escargots en mouillant sa belle jupe de fée de toute la rosée de l'aube...
Et tous les matins, il recommençait son petit manège de coquin...

Seulement voilà...un jour, Dame Tchipette décida que ça suffisait...elle fit mine de passer, comme d'habitude, puis alla se cacher, munie de ses jumelles magiques, dans le petit abri de jardin, couvert de chèvrefeuille, où elle rangeait ses outils (eh oui, même une fée, ça range !!!!), pour surveiller les escargots et les prendre en flagrant délit...
Arriva ce qui devait arriver !

Elle surprit notre coquin, tout occupé à grignoter sa friandise..

OH, c’en était trop, son sang ne fit qu'un tour !

Aaah...le chenapan...il ne perdait rien pour attendre !

Elle saisit sa binette magique, et....

…mais au même instant, elle aperçut l'horrible sorcière Zéphirine, qui planait au dessus du jardin, toujours prête à mal faire...elle la vit se changer en un aigle immense, aux griffes acérées et brillantes comme des lames d'acier, et fondre sur le malheureux imprudent !!!!!
Alors, n'écoutant que son bon coeur, la bonne fée Tchipette leva sa binette magique....

JARDICADABRA !!!!

....et transforma notre Jeannot Lapin

                                                     ...en Delphinium

                                                                             ...un beau delphinium bleu,
 bleu comme la peur bleue qu'il avait eue, avec des yeux noirs pour qu'il continue à la voir passer, chaque matin....

Seulement, comme Jeannot Lapin ne savait pas bien tenir ses oreilles, le résultat ne fut pas tout à fait parfait...

Rôôôô…un delphinium bleu avec des oreilles pendantes? A-t-on jamais vu ça ?
Eh bien oui, au jardin de Dame Tchipette la bonne fée, il y a un delphinium bleu aux yeux noirs, dont les deux pointes ressemblent, si on les regarde bien, à des oreilles de jeune lapin !


Il parait même que quand le vent murmure, le matin, les oreilles de Jeannot Lapin frémissent quand la Dame passe dans le jardin...

Il paraît aussi que s'il est aussi bleu, c'est parce qu'il a toujours une de ces peurs...mais une de ces peurs....celle de voir venir, pour de vrai, les escargots mangeurs de delphiniums....

Partager cet article

Repost 0
Zephirine - dans anciennes pages

Présentation

  • : Un petit jardin du Nord-Isère
  • Un petit jardin du Nord-Isère
  • : Un petit jardin du Nord-Isère... Pour partager, au fil des pages, l'amour des plantes et les émotions que le jardin fait naître, jour après jour, sans se lasser. En toute amitié, et avec le sourire! ;o)
  • Contact

Rechercher

Archives